Agenda
#exposition #Théâtre

Daniel Hellmann, Planet Moo

Genève, dim 5 février - jeu 16 février
Bars & Clubs

Xperience Full Fetish Party

Berne, sam 18 février, 21:00
Culture
#Danse

L’Homme rare

Genève, mar 7 février, 20:00

Semeurs de haine anti-gay indésirables aux Etats-Unis

Le président Barack Obama s'est engagé à priver de visa toute personne ayant commis ou promu des violations des droits humains, y compris contre les gays, lesbiennes et trans.

Tout étranger, immigrant ou seulement touriste, qui organise ou participe à des «crimes de guerre ou de graves violations des droits humains» est désormais indésirable sur sol américain. C’est la substance d’une proclamation faite jeudi par le président Barack Obama. Elle s’accompagne d’instructions aux Secrétariat d’Etat, le ministère des Affaires étrangères américain. Le texte, qui n’a pas force de loi, cite explicitement les persécutions basées sur «l’orientation sexuelle ou l’identité de genre» parmi les motivations de cette mesure. Elle vise aussi bien les auteurs de violations que ceux qui auraient tenté d’en commettre ou en feraient la promotion.

La proclamation a été saluée par les ONG de défense des droits humains comme «un outil important pour dissuader des actions extrémistes». L’une d’entre elles, le Council for Global Rights, note que le texte pourra servir par exemple, à exclure le député ougandais David Bahati, un proche de l’ultradroite religieuse américaine artisan d’un projet de loi qui rendrait les actes homosexuels passibles de la peine de mort en Ouganda.

Le site LGBT Washington Blade relève toutefois, que des exceptions sont prévues si l’«entrée de telles personnes sont dans l’intérêt des Etats-Unis.»