Agenda

La Saint-Valentin du Q

Genève, ven 10 février - dim 12 février
Agenda
#exposition #Théâtre

Daniel Hellmann, Planet Moo

Genève, dim 5 février - jeu 16 février
Culture
#Danse

L’Homme rare

Genève, mar 7 février, 20:00

Famille aux trousses de jeunes «mariés» gay

Une cour du Pakistan a refusé d'ouvrir une procédure criminelle contre deux étudiants qui avaient contracté une union civile au Royaume-Uni. Mais une des familles a lancé un avis de recherche pour retrouver et châtier le rejeton.

Un acte «contre-nature, non islamique et contraire aux lois du Pakistan». C’est dans ces termes qu’une plainte a été déposée devant une cour de Lahore, rapporte le quotidien anglophone «The Express Tribune». La pétition, qui demande l’ouverture d’une procédure criminelle contre un couple d’hommes prétendument «mariés», émane du propre frère de l’un deux. L’avocat de la famille explique que Hafiz avait été envoyé étudier en Angleterre. A son retour, pendant les dernières vacances universitaires, le jeune homme a annoncé à sa famille qu’il était dans l’impossibilité de se marier avec la fille qui avait été choisie pour lui, ayant déjà contracté une union civile au Royaume-Uni avec un compatriote nommé Zaheer. La famille s’est chargée de battre le rejeton récalcitrant, précise tout naturellement l’avocat, et a entrepris de le séquestrer. Mais Hafiz s’est sauvé. Il est actuellement introuvable.

Les juges pakistanais ont toutefois rejeté la demande de la famille. Pour eux, le certificat d’union civile britannique n’apporte pas la preuve formelle que «des actes contre-nature» ont été perpétrés. Ils ont toutefois suggéré que la police enquête. C’est dire si Hafiz et Zaheer sont loin d’être tirés d’affaire. D’autant que la famille du premier a lancé un avis de recherche. Elle offre 50 000 roupies de récompense (environ 520 francs ou 410 euros) pour qui permettra de retrouver la trace du jeune homme. «On ne le laissera pas s’en sortir sans punition», conclut le frère.

One thought on “Famille aux trousses de jeunes «mariés» gay

  1. ce récit me me fait penser à un autre triste exemple de vengeance familiale musulmane , mais dans cet exemple , contre un marocain converti au christianisme :

    persécuté et menacé de mort par sa famille pour avoir osé se convertir à une autre religion , il a du s’enfuir au Canada , mais malgré la distance qui les séparait , sa famille a réussi à le retrouver pour le punir en le mutilant , il en porte les séquelles aujourd’hui , handicapé et paraplégique :

    http://www.youtube.com/watch?v=Xc31fjK1qdc

    malheureusement le péché d’apostasie (se convertir à une autre religion) est toujours durement sanctionné dans les pays musulmans , de plus , de nombreux ex-musulmans convertis à une autre religion et vivant en occident sont journalièrement persécutés.

    L’apostasie en islam , est le rejet de la religion islamique par un musulman.
    Il n’existe pas de définitions et d’attitudes punitives homogènes à travers le monde islamique :
    on trouve ainsi de grandes différences selon les orientations politiques et l’époque. Les légistes classiques (madhhab) considèrent qu’un homme coupable d’apostasie doit être exécuté, mais lui laisse un délai de réflexion de trois jours , alors que pour la femme la sentence prévue est la prison à vie mais une libération est possible si elle décide de retourner à l’islam.
    Ces légistes se fondent essentiellement sur un hadith d’Ibn Abbas dans lequel il rapporte que le prophète de l’islam, Mahomet , aurait dit : « Quiconque change sa religion, tuez-le. ».

    source :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie_dans_l%27islam

Comments are closed.