Nyon
#places à gagner

Reas

mer 17 avril, 16:00
©larissa_fuerderer
Lausanne
#Humour

Edwin Ramirez

ven 26 avril - dim 28 avril
Lausanne
#places à gagner

The Armed

mer 5 juin, 19:30
Genève

Dyke-O-Rama

jeu 11 avril - dim 14 avril

L’homosexualité, une «épreuve douloureuse», pour l’imam de Ground Zero

Un responsable du projet controversé de centre islamique «dédié à la tolérance», près du site des attentats du 11 Septembre, a rallumé la polémique avec des propos sur l'origine de l'homosexualité.

Abdallah Adhami, un imam américain d’origine syrienne, estime que l’homosexualité est une «épreuve douloureuse» causée par un traumatisme. Sur le site web de son organisation, il explique qu’«un pourcentage écrasant des gens qui sont aux prises avec un sentiment homosexuel le sont à cause de quelque sorte de abus émotionnel ou sexuel subi à un moment donné de leur vie. Un tout petit pourcentage sont nés avec une inclination naturelle qu’ils ne peuvent expliquer.» Pour Adhami, cette inclination doit être, dans tous les cas, combattue.

Le projet, baptisé «Park51», a provoqué l’an dernier une vive levée de bouclier dans une large partie de l’opinion américaine, considérant qu’il s’agissait d’une «insulte aux victimes des attentats du 11 Septembre». Les promoteurs du centre culturel affirment pourtant vouloir en faire un symbole de tolérance entre les communautés. Abdallah Adhami figure parmi ses principaux conseillers. Outre cette hypothèse sur l’origine de l’homosexualité – plutôt œcuménique, si l’on en juge par certaines prises de position catholiques sur le sujet –, le prédicateur s’attaque aussi aux ex-musulmans convertis, qui devraient, selon lui, «être emprisonnés».