Monde

La Lituanie prête à museler les associations gay

Vilnius envisage d’infliger de lourdes amendes aux organisations délivrant des informations sur l’homosexualité et la bisexualité. Le Parlement européen a fait part de sa préoccupation.

Un des pays de l’Union européenne les plus répressifs en matière d’homosexualité songe à criminaliser l’activité des associations LGBT. Le Parlement lituanien examine actuellement un projet de loi contre la «promotion publique des relations homosexuelles». Ce texte viendrait renforcer l’interdiction, adoptée en juillet 2009, de toute «propagande» de l’homosexualité et la bisexualité ainsi que de toute discussion sur ces thèmes au sein des écoles du pays. Le Code des infractions administratives prévoirait désormais des amendes pouvant atteindre 2900 euros (environ 3700 francs) pour les contrevenants.

La loi, proposée par le parti Ordre et Justice (droite populiste, opposition), pourrait notamment permettre d’interdire les gay prides dans ce pays balte à forte tradition catholique. Une première édition de cette parade, en mai dernier, avait suscité des oppositions virulentes.

Contraire à la Constitution
Mercredi 19 janvier, le Parlement européen a exprimé sa préoccupation à propos de ce texte. A l’initiative des Verts et de la gauche, il a adopté une résolution qui demande aux députés de Vilnius de rejeter cette loi selon lui contraire à la Constitution lituanienne et aux valeurs fondamentales de l’Union européenne.

Plusieurs membres du gouvernement lituanien ont déjà affirmé leur opposition au texte, tout comme la présidente Dalia Grybauskaitė, pour qui la Loi, si elle est acceptée, porterait atteinte à l’image du pays.

_________________
20 janvier 2011   Thèmes: Étiquettes : , , , ,

À lire également