Lausanne
#places à gagner

Sainte-Aube

mar 7 mai, 18:30
Lausanne
#places à gagner

The Armed

mer 5 juin, 19:30
Lausanne
#non mixte

Zeus

sam 4 mai, 21:00
Lausanne

Guinguette Queer

dim 5 mai, 15:00

Janti, briseur de silences

Janti, briseur de silences
Photo © Dominik Fellmann

Au croisement de la pop, de la soul et du R&B, le Genevois d’adoption Janti Sabak fait résonner sa musique avec une véritable sincérité. Aperçu d’un itinéraire singulier, à l’occasion de la sortie du très beau Silent Screams.

L’esthétique de ses clips, à commencer par celui de la ballade pop Silent Screams tourné dans les Alpes, reflète une âme tourmentée et poétique. Janti Sabak y exprime une forme de spleen qui remonte loin. Benjamin d’une fratrie de sept enfants, il est issu d’une famille assyrienne (chrétiens du Moyen-Orient), un milieu traditionnel et religieux. Afin de cultiver sa curiosité artistique, Janti a nourri sa passion grâce aux réseaux sociaux, en particulier YouTube. Le jeune artiste queer s’est ainsi construit en autodidacte, débutant dans les bars de Bruxelles, puis de Genève où il est aujourd’hui basé.

Confronté à une famille où l’acceptation de soi était un réel défi, Janti a trouvé la force de s’affirmer: «Désormais, je vis pour moi et pas pour eux.» Cette affirmation se reflète d’ailleurs dans sa musique, où il explore les thèmes de la résilience, de l’authenticité et de la découverte de soi. Ses influences vont de la soul à la pop, avec un soupçon de R&B: Beyoncé, India.Arie ou The Weeknd. Pour lui, la musique est bien plus qu’un simple divertissement, «c’est un moyen puissant de transmettre des émotions, de partager des messages simples et sincères, mais surtout de créer des connexions avec son public».

«Deuxième famille»

Janti a trouvé un soutien inestimable au sein de la communauté LGBTIQ+ de Genève, qu’il considère comme sa «deuxième famille». «Je ne prétends pas être le porte parole de la communauté queer, je ne me sentirais pas capable de porter un rôle aussi grand. Mais c’est une communauté dans laquelle je me sens accueilli, où je peux être moi-même et où, au final, les gens sont égaux.» Il encourage d’ailleurs les jeunes de la communauté à «faire encore plus de bruit» et à ne pas avoir peur de pleinement s’affirmer.

Sa musique, Janti la pense comme un véhicule pour l’expression de soi et la célébration de son authenticité. C’est le cas de Silent Screams, sorti le 15 mars, un titre cathartique né d’un moment de profonde solitude. Cette chanson aborde le thème universel de la liberté d’expression, invitant chacun à se libérer des tabous et des inhibitions. À travers sa musique, l’artiste nous offre un voyage inspirant et profond, nous rappelant la puissance de l’art pour transformer les douleurs en espoir et les silences en chansons.

Silent Screams, de Janti Sabak (Instagram et TikTok). Son premier EP est prévu pour 2025.