Bars & Clubs

Le Bal des Moches

Genève, sam 10 décembre, 17:00
Bars & Clubs

Babylon LGBT Party

Lausanne, sam 17 décembre, 23:00
Agenda

Arosa Gay Ski Week

Arosa, 21 janvier 2023 - 28 janvier 2023

Passer ses vacances à bougouiner…

Passer ses vacances à bougouiner…
@Kinga Cichewicz on Unsplash
Littérature lesbienne: notre petite sélection estivale de bouquins à dévorer à la plage, sous un arbre ou au bord de la piscine, entre nouveautés, perles des années passées et grands classiques.

Fraîchement paru: Comment devenir lesbienne en dix étapes

La quatrième de couverture annonce fièrement la couleur: «De plus en plus de femmes se rendent compte que l’hétérosexualité est une arnaque. Ce livre est là pour les aider». Avis aux lesbiennes, à toutes les lesbiennes, pas seulement à celles qui doutent: jetez-vous sur ce puissant essai écrit par l’autrice du compte Instagram dévolu au lesbianisme @jesuislouisemorel. Devenue lesbienne sur le tard, elle a écrit le livre sur lequel elle aurait adoré tomber à l’époque. Bien qu’il regorge de conseils éclairés et bienveillants,Comment devenir lesbienne en dix étapes n’est pas un manuel de conseils pratiques pour apprendre à draguer à une soirée lesbienne ou à devenir un coup d’enfer à Gouineland, mais un essai qui s’attache à déconstruire avec limpidité et humour l’hégémonie de l’hétérosexualité. Louise Morel invite ses lectrices à dépasser leur propre lesbophobie intériorisée et à trouver leur façon à elles d’être au monde en tant que lesbienne. À la clé: l’apprentissage de la sororité, l’exploration d’une sexualité joyeuse, libérée et émancipatrice, et la possibilité d’un féminisme sans compromis.Comment devenir lesbienne en dix étapes, Louise Morel, éd. Hors d’atteinte, 2022, 228 pages, 16 euros

Fraîchement paru: Je m’attendais à tout sauf à nous

Après Juste une fois pour essayer, la jeune autrice Élodie Garnier signe un second roman d’amour lesbien: Je m’attendais à tout sauf à nous. Sa narratrice porte son prénom, et ne croit plus pouvoir retomber amoureuse après avoir traversé une rupture douloureuse. Jusqu’à ce que la pétillante Emmanuelle fasse irruption dans sa vie, avec un lot d’obstacles liés à son passé hétérosexuel. À dévorer à la plage ou à l’ombre d’un vieil arbre, les doigts de pieds en éventail.

Je m’attendais à tout sauf à nous, Élodie Garnier, éd. Fayard, 2022, 306 pages, 18 euros

Fraîchement paru: Écrire à l’encre violette

Voilà un ouvrage qui vient combler un grand vide. Écrire à l’encre violette offre une vision d’ensemble sur la littérature lesbienne en France de 1900 à nos jours. Co-écrit par cinq universitaires spécialisé·e·x·s dans différents domaines et époques de la littérature féministe et lesbienne, cet ouvrage s’appuie sur des centaines de textes – certains célèbres, d’autres méconnus –  parus au cours des 120 dernières années. Une mine d’or – ou plutôt d’améthyste! Bon à savoir: 80 % des droits d’auteur·ice·x·s de ce livre seront versés à la LIG (Lesbiennes d’Intérêt Général), fonds de dotation féministe et lesbien. Plus d’infos ici: www.fondslesbien.org

Écrire à l’encre violette – Littératures lesbiennes en France de 1900 à nos jours, Aurore Turbiau, Margot Lachkar, Camille Islert, Manon Berthier, Alexandre Antolin, éd. Le Cavalier bleu, 2022, 296 pages, 21 euros

Fraîchement paru: Dans ton cul

Attention, trésor d’archives! C’est la première fois que ce petit opus écrit dans les années 1960 par la féministe radicale américaine Valérie Solanas est traduit en français. Merci à la féministe lesbienne Wendy Delorme. Pendant théâtral de son fameux SCUM Manifesto (pour rappel, l’acronyme signifie «Society for Cutting Up Men», soit «Société pour tailler en pièces les hommes»), Dans ton cul n’a jamais pu être publié du vivant de Solanas. Et pour cause: Andy Warhol, à qui elle avait confié le manuscrit, avait refusé de produire sa pièce de théâtre à cause de sa radicalité et de sa vulgarité, et ne le lui rendit jamais, soit disant parce qu’il avait «perdu» le texte! Furieuse, Valerie Solanas tenta de l’assassiner en faisant irruption à la Factory armée d’un pistolet. Le manuscrit ne fut retrouvé qu’en 1999, plus de dix ans après la mort de Solanas. Le texte est une âpre critique du patriarcat et du capitalisme, deux fléaux intrinsèquement liés selon l’autrice. Il met en scène Bongi, une travailleuse du sexe ouvertement misandre, et qui n’est autre qu’un double théâtral de Solanas.

Dans ton cul, Valerie Solanas, traduit et présenté par Wendy Delorme, éd. Fayard, collection 1001 nuits, 2022, 80 pages, 4,50 euros

Fraîchement paru: Soixante printemps en hiver

Le jour de ses 60 ans, alors qu’elle s’apprête à souffler ses bougies entourée de sa famille, Josy décide de tout plaquer. Sous les yeux consternés de son mari, ses enfants et ses petits-enfants, elle file au volant de son vieux bus Volkswagen. Un road movie fascinant raconté en BD.

Soixante printemps en hiver, Aimée de Jongh et Ingrid Chabbert, éd. Dupuis, 2022, 120 pages, 23 euros

Séance de rattrapage: Le génie lesbien

Si vous ne l’avez toujours pas lu, c’est le moment. Paru à l’automne 2020, en plein cœur de la pandémie, l’essai de la journaliste, responsable politique et militante féministe et lesbienne Alice Coffin a déclenché les foudres de la vieille garde masculiniste, l’accusant – à tort, bien évidemment – de vouloir «éliminer les hommes». Dans son essai, Alice Coffin dénonce l’invisibilisation des femmes dans les domaines tels que la politique, l’art, la littérature ou les sciences, au profit des hommes blancs et cis. Elle évoque également son parcours militant et comment elle s’est construite en tant que lesbienne dans une société encore profondément misogyne et lesbophobe.

Le Génie lesbien, Alice Coffin, éd. Grasset, 2020, 240 pages, 19 euros

Séance de rattrapage: Coming in

Comme beaucoup de personnes LGBTIQ+ Élo est une late bloomer, comme on appelle poétiquement ces personnes qui «fleurissent tard», autrement dit: elle a fait son coming in sur le tard. Ce joli roman graphique à forte teneur autobiographique raconte les longues années qu’il aura fallu à l’autrice, de l’adolescence à la trentaine, pour réaliser – accepter – qu’elle était lesbienne. Et comment un beau jour, paf, les pièces du puzzle s’assemblent enfin! La dessinatrice Carole Maurel apporte au récit une jolie touche de fantaisie.

Coming in, Elodie Font, Carole Maurel, éd. Payot Graphic, 2021, 144 pages, 18 euros

Un grand classique: Claudine à l’école

Contrairement à ce qu’indique l’édition poche de Claudine à l’école, elle-même basée sur une réédition de 1978, le premier opus (de même que tous les autres) de la série des Claudine n’a pas été écrit par Willy et Colette mais uniquement par Colette. Pour celleux qui ne connaissent pas la petite histoire: le mari de Colette, le journaliste et romancier Willy, a de manière éhonté signé de son nom les six premiers romans de l’écrivaine bisexuelle, allant même jusqu’à vendre les droits des Claudine dans son dos. Il avait pour habitude de l’enfermer à clef dans sa chambre pour la forcer à être plus productive… Le roman autofictionnel Claudine à l’école, paru en 1900, conte sans détours les premiers émois lesbiens de sa narratrice, une jeune fille de 15 ans qui s’amourache de la nouvelle assistante de l’institutrice de son pensionnat. L’écriture fleurie, opulente et chargée d’érotisme qu’est celle de Colette est un vrai régal.

Claudine à l’école, Colette, éd. Le livre de poche, 256 pages, 7,70 euros