Culture

Le génial Udo Kier sublime «Swan Song»

Dans ce sublime hommage au coiffeur Pat Pitsenbarger signé Todd Stephens, le comédien d’origine allemande épouse magistralement toutes les facettes de son personnage, de la flamboyance au sens de la fête, de l’humour à l’extravagance

Quelque 20 ans après les deux premiers volets Edge Of Seventeen et Gypsy 83, centrés sur de jeunes membres LGBTIQ+, Todd Stephens revient dans la ville de Sandusky pour boucler sa trilogie Ohio avec Swan Song. Il rend un vibrant hommage à Pat Pitsenbarger, extraordinaire coiffeur local.

Pitsenbarger, le Figaro excentrique était, au temps de sa splendeur, un must dans la petite cité. Aujourd’hui, il plie les serviettes dans une lugubre maison de retraite. Mais, apprenant qu’une ancienne cliente (Linda Evans) a souhaité qu’il la coiffe pour ses funérailles, il s’échappe de son EMS pour accéder à sa dernière volonté.

Une lettre d’amour

Cigarette au bec, habillé d’un vieux survêt’, Pat quadrille la ville en quête de produits de beauté essentiels à sa mission. Présenté comme l’un des derniers gays survivants de sa génération, il croise les fantômes de son passé. Sur le chemin des pompes funèbres, il entre dans une boutique de vêtements pour dames. Le reconnaissant, la propriétaire lui offre un costume safari vert tendre. Sapé à neuf, bagouse scintillante à chaque doigt, Pat retrouve d’un coup son éclat d’antan.

Très inspiré, Todd Stephens propose une comédie douce-amère visuellement splendide,  «une lettre d’amour à la culture gaie en voie de disparition», dit-il. En même temps, il dépeint finement la façon dont elle a su ouvrir la voie pour les personnes gaies d’aujourd’hui. Il lui suffit de quelques images pour montrer l’évolution des mœurs, par exemple lorsqu’il nous montre Pat regardant un couple de papas jouer avec leurs enfants.

Si on est touché au cœur par cet opus dédié en outre aux personnes gaies mortes du sida, c’est surtout grâce au héros, incarné par le légendaire Udo Kier (77 ans). Désireux de changer radicalement de personnage, l’acteur de Fassbinder ou d’Argento trouve sans doute là son meilleur rôle. Génial, fascinant avec son regard perçant, il ne joue pas, il est Mister Pat, dont il épouse magistralement l’attitude, le charme, l’humour, la flamboyance, l’extravagance, les excès, la tristesse et le sens de la fête. Cerise sur ce gâteau des rois, la qualité irréprochable de tou·te·x·s les comédien·ne·x·s qui l’entourent.

Sortie le 6 avril.

_________________
5 avril 2022   Thèmes: Étiquettes :

À lire également