Culture Cinéma

Visions du Réel sans sortir de chez soi

18 avril 2020

«Queens», de Youssef Youssef sera à découvrir les 29 et 30 avril.

Les 130 films de la programmation, dont quelques-uns à thématique LGBTQ+, sont disponibles gratuitement sur le site du festival du documentaire nyonnais, qui dure jusqu’au 2 mai, ainsi que sur celui de la RTS.

Explorateur de réalités complexes de notre histoire passée et contemporaine depuis sa création en 1969, Visions du Réel, unique en Suisse dans son domaine, est reconnu comme un festival majeur sur le plan international. Servant notamment de tremplin pour de jeunes talents, ce rendez-vous incontournable nyonnais réunit chaque année cinéastes et professionnels du monde entier autour d’œuvres audacieuses et singulières. Malheureusement victime du coronavirus, à l’instar notamment du FIFDH à Genève et du Festival de Fribourg, il a dû se repenser intégralement en ligne pour sa 51e édition, qui se poursuit jusqu’au samedi 2 mai. Les 130 films de la programmation seront ainsi disponibles gratuitement sur visionsdureel.ch à différentes dates. Le nombre de places est limité.

Visions du Réel compte diverses sections, dont la compétition internationale de longs métrages, la compétition nationale, la compétition internationale de moyens et courts métrages, Grand Angle et Latitudes. Au niveau helvétique, il s’agit d’une année forte, selon sa directrice Emilie Bujès.

À cet égard, on citera «Queens», du Suisse né au Caire Youssef Youssef. Amber la Garce et Moon, deux drag queens genevoises, se préparent pour une virée nocturne. Elles se maquillent et s’habillent en papotant. Sur la route du club, elles se disputent et sont prêtes à se battre contre une bande de garçons ivres qui les insultent. Dans une ambiance de film noir à la Cassavetes, le cinéaste réalise une étude de personnages et de genres. Queens sera disponible le 29 avril dès 17h pendant 24 heures sur rts.ch, qui diffuse tous les documentaires de la compétition nationale.

En compétition internationale longs métrages, on retiendra «Amor Fati» de la Portugaise Cláudia Varejão, qui s’intéresse à tous les doubles possibles dans un univers à la fois poétique et hyperréaliste : deux sœurs jumelles, deux amoureuses qui se ressemblent, ou encore un maître et son chien. L’auteure décline l’amour sous toutes ses formes, tout en interrogeant le sens du couple dans le monde d’aujourd’hui. «Amor Fati» sera visible du 25 avril au 2 mai.

À voir dans le volet Latitudes: «Nardjes A.», du Brésilien Karim Aïnouz, qui se penche sur le mouvement de protestation et d’indignation dans la capitale algérienne suite à l’annonce de la candidature du président Bouteflika pour un cinquième mandat. Le film, tourné le 8 mars 2019, lors de la Journée internationale de la femme, brosse le portrait de Nardjes, une jeune femme qui se bat farouchement pour faire entendre sa voix. L’opus sera disponible du 24 avril au 7 mai.

Signalons enfin les masterclasses. Le festival espère de grands moments de live comme celle de la Française Claire Denis le 29 avril, de la Brésilienne Petra Costa le 30 avril et du Suisso-Canadien Peter Mettler le 1er mai. Elles auront toutes lieu à 15h. On pourra les découvrir, ainsi que les films cités ci-dessus, sur le site du festival

Visions du Réel, festival international de cinéma de Nyon. Édition en ligne jusqu’au 2 mai. Plus d’infos sur visionsdureel.ch

À lire également