#Cinéma

La Belle de Gaza

mar 4 juin - mar 18 juin
Genève

Lovely Autonomy

jeu 6 juin - dim 9 juin
Lausanne

Everybody Pride Prelude

sam 1 juin, 20:00
Genève

Turbo Drag Injection

jeu 6 juin, 19:00

Couleurs, stars et comic strips

BD-FIL, le Festival de bande dessinée de Lausanne, vient faire des bulles, et des belles, pour sa 9e édition du 13 au 16 septembre dans le chef-lieu vaudois.

Vous ne le savez peut-être pas mais c’est bien en Suisse que la bande dessinée à vu le jour dans les années 1830 avec la parution des premiers albums du genevois Rodolphe Töpffer. Il était donc logique que nous puissions compter sur un des festivals d’importance en ce qui a trait au 9e art sur les rives du Léman surtout après la disparition en 2004 du festival de Sierre. C’est dans le quartier de la place de la Riponne que vous pourrez cette année encore découvrir ce que se fait de mieux en la matière.

L’un des stars du genre, mais sauce LGBT, viendra tremper ses crayons du côté de Lausanne à la mi-septembre. Il s’agit de nul autre que Ralf König. Ses caricatures de mecs homosexuels pas franchement fins et très portés sur la chose fait le plaisir des grands et des grands depuis maintenant une trentaine d’année. Et il en aura fallu attendre sept à BD-FIL pour recevoir cette figure incontournable venue d’Allemagne. Le papa de Conrad et Paul s’adonnera en outre au rituel des dédicaces et à une rencontre-lecture est également programmée. Schwulissime.

Palmé d’or
Du côté féminin de la force, BD-FIL fait dans l’actualité et il y aura une odeur de Croisette place de la Riponne (et on peut pas franchement dire que cela soit souvent le cas). Julie Maroh l’auteure de Le bleu est une couleur chaude, adaptée au cinéma sous le titre La vie d’Adèle, (Palme d’or 2013 pour ceux qui était en exil sur Mars ce printemps) publie pour le festival Skandalon, son nouvel album. BD-FIL c’est aussi de nombreuses expositions qui nous rappellent que la bande dessinée sait vivre avec son temps et même en 3D (comme le démontre le travail de Matthias Picard).

Pour les amateurs d’histoires à bulles plus «tradi» un parcours dédié à Thorgal saura retenir votre attention. Mais nous ce que l’on se réjouit vraiment de voir mais alors vraiment c’est le travail du Belge Vandenbroucke Brecht. Lui dont le style très personnel lui a valu de remporter le 1er prix du festival Fumetto de Lucerne en 2009. Il a sorti cette année, à l’occasion du Festival d’Angoulême, White Cube, une bande dessinée sans paroles dans laquelle il questionne l’art et son appréciation. Les originaux de cette publication ainsi que divers travaux de l’auteur sont à découvrir absolument. BD-FIL c’est un incontournable de la rentrée. C’est aussi l’occasion pour ceux qui considèrent que «la bande dessinée c’est pour les gamins», de se raviser sérieusement.

» Toutes les infos sur www.bdfil.ch