Culture

Michelle Shocked choque son public pour de bon

L’ex-espoir de la pop-folk américaine vomit les gays. Et désormais, elle le chante. Au risque de voir ses (rares) fans déserter ses concerts, comme à San Francisco ce week-end.

Michelle Shocked a-t-elle pété un câble? Au milieu d’un concert dans un club de San Francisco, dimanche, la chanteuse de pop-folk s’est mise à vitupérer contre le mariage gay. Elle a fini par paraphraser le slogan de l’infâme Westboro Baptist Church: «Dieu hait les pédés (God hates fags) et vous pouvez tweeter que j’ai dit cela!» Quand l’artiste de 51 ans a achevé son concert, les deux tiers du public avaient quitté la salle, rapporte le «San Francisco Chronicle». Il faut dire que le personnel du club, le Yoshi, avait rallumé les lumières et coupé la sono à mi-concert. La direction a annoncé que le club rembourserait les tickets. Un concert prévu à la fin du mois dans un autre club a été annulé dans la foulée.

Altermondialiste et… pentecôtiste
Provocatrice ou homophobe convaincue, Michelle Shocked? L’artiste de 51 ans, qui avait connu une modeste notoriété internationale à la fin des années 1980 avec son titre «Anchorage» (voir ci-dessous), se présente comme une militante féministe et altermondialiste, mais elle est aussi un fidèle d’une Eglise pentecôtiste californienne assez gratinée, la West Angeles Church of God in Christ. En tout cas, le message qu’elle a laissé sur Twitter après son flop à San Francisco ne laissait guère de doute: «La vérité mène à de douloureuses confrontations».
https://twitter.com/MShocked/status/313492181891563521

À lire également