Lausanne

Talent Show Chaud Cho

dim 30 juin, 16:00
Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00

La baronne se met à table

Nadine de Rothschild est généreuse et dispense son savoir sans compter. Avant l’époque des réceptions tous azimuts, madame la baronne, gracieuse et volubile comme jamais, nous donne quelques conseils utiles pour maîtriser les arts de la table et de la bienséance en société.

«Rendez-vous à Gland.» Ainsi était libellée l’invitation à la première intervention publique de la plus genevoise des baronnes de l’Empire. La voiture de Nadine de Rothschild file de son château de Pregny au Garden Centre Schilliger de Gland dont elle est une fidèle cliente depuis sept ans. A 19 heures tapantes ce soir de novembre, un essaim d’élégantes d’abord vrombissantes se prosterne dans un silence de cathédrale devant son gourou; Nadine, ponctuelle comme toujours, vient prêcher. Porcelaine, cristal et nappes en lin, l’art de recevoir n’a plus de secret pour elle. Madame la baronne, amène et tout sourire, partage un brin de son savoir-faire et un rien de son savoir-vivre avec quelques privilégiés – surtout des femmes – visiblement sous le charme. Les questions des ouailles fusent une à une comme on égrainerait les perles d’un chapelet (lire notre sélection de bons conseils). Madame la baronne a réponse à tout. Après une heure de communion, la grand-messe s’achève et chacun quitte l’auditoire savant et soulagé à l’idée de ne plus jamais être pris au dépourvu quand le repas serait venu. Champagne et bouchées fines, les disciples se délectent au buffet pendant que madame la baronne en professionnelle zélée dédicace son dernier ouvrage. Les cliquetis des réjouissances ont cessé sur les coups des 21 heures, le pasteur a quitté le troupeau. Ne demeure à Gland qu’une décoration de Noël muette et étincelante. Toutefois le chemin du retour s’avère heureux à la seule pensée qu’un cours de rattrapage est prévu en février prochain à l’occasion de l’inauguration de l’Institut Nadine de Rothschild à Carouge.

Apéritif «Le champagne est une valeur sûre au moment de l’apéritif. Il peut aussi bien accompagner tout le dîner. Pour mettre à l’aise les abstinents, je préconise de servir du Perrier dans des flûtes à champagne.»

Baisemain «Jamais en public! La dame tend la main, l’homme la saisit et appuie son menton dessus. La dame pivote le poignet en direction de la bouche du monsieur et ses lèvres ne doivent jamais toucher la main.»

Bon appétit!, Santé! «Ces mots ne se prononcent jamais en société, mais uniquement dans un cadre familial. Si dans un dîner toute l’assistance se souhaite un bon appétit ou la bonne santé, il faut suivre le mouvement.»

Bière «Elle n’est pas prohibée à table, mais doit accompagner un met approprié à sa dégustation. J’en sers avec de la choucroute. Mais il faut faire mention du plat sur le carton d’invitation.»

Cadeau «On ouvre toujours les cadeaux devant les convives juste après le dessert. Si ce sont des chocolats, il faut les faire goûter. Hormis au Japon où cela ne se fait pas. Et si on n’aime vraiment pas son cadeau il faut en faire don discrètement à une œuvre caritative.»

Cigarette «S’il le demande, il faut accepter qu’un invité fume chez soi ou en notre présence bien que cela puisse nous déranger. On ne le prie pas d’aller fumer sur le balcon. En revanche, il est astucieux de présenter les cendriers juste après le fromage.»

Conversation «On ne parle pas d’argent, de sexe, de politique et de religion à table. Toutefois pour engager la conversation il faut se tenir au courant de l’actualité grâce à un journal intellectuel comme «Paris Match.» Une femme pose des questions à ses voisins et sourit pour flatter les hommes. Une femme qui ne sourit pas n’entrera jamais nulle part.»

Finir son assiette «Oui, c’est obligatoire. Mais on peut développer des astuces pour donner l’impression de l’avoir finie. Si on n’aime vraiment pas la cuisine, on prétexte un examen médical le lendemain.»

Fleurs «J’ai une préférence pour les petits bouquets de fleurs blanches: ils s’harmonisent avec tous les intérieurs. Les fleurs doivent être livrées la veille ou le lendemain du jour de l’invitation pour ne pas ennuyer la maîtresse de maison. Quand on reçoit sa famille, il faut préparer ses vases à l’avance, car les parents sont autorisés à venir à un dîner les bras chargés de fleurs.»

Fourchette «La fourchette est présentée les dents contre la table. En Amérique, c’est l’inverse.»

Lapin (poser un) «Premier réflexe, couvrir de fleurs la personne lésée
et s’excuser. Ensuite prétexter une perte d’agenda, lors d’un entretien au téléphone.»

Lettre de château «C’est une lettre de remerciement après une invitation. Elle est obligatoire, bien qu’elle puisse passer pour une corvée. S’y soustraire, c’est risquer de déplaire et de ne plus être invité à nouveau.»

Menu «Il est de préférence manuscrit, même si l’écriture n’est pas parfaite, et mis en évidence sur la table.»

Ordre de table « Il faut tout d’abord placer son invité d’honneur, puis les autres, en fonction de leur statut. Les jeunes célibataires sont placés en bout de table. On sépare les couples mariés sauf s’ils sont mariés depuis moins d’un an.»

Présentation «On présente un homme à une femme. Jamais l’inverse.»

Restaurant «On ne sert pas la main à quelqu’un que l’on paye pour nous rendre un service. Ignorez la main du patron ou du serveur au restaurant!»

Retard «Un retard de vingt minutes est la limite de l’acceptable. Il ne faut jamais repousser l’heure du repas à cause d’un retardataire, et ce par égard pour les invités ponctuels. Si l’on est retenu ailleurs, on appelle l’hôte pour s’excuser et lui dire de commencer en son absence et l’assurer de sa venue. Il ne faut pas réinviter un retardataire impénitent.»

Salade «On ne la coupe jamais au couteau dans son assiette. Tout au plus avec le dos de la fourchette. L’hôte doit veiller à préparer une salade coupée finement.»

Sel «A cause d’une superstition, il est d’usage de ne pas passer la salière de main à main. Il faut la poser sur la table pour que le voisin la prenne. Prévoyez plusieurs salières sur la table (2 par groupe de 3 pers.): c’est plus pratique. On ne met pas non plus de sel sur une tache de vin rouge, car on risque de trouer la nappe.»

Serviette «La serviette est placée dans l’assiette pour le déjeuner (éventuellement pliée). Elle se place non pliée à gauche de l’assiette pour le dîner. Mais elle n’est jamais pliée en cocotte dans un verre! Le rond de serviette n’est présent que lors de repas dominicaux en famille à la campagne.»

Végétarien «Un végétarien et les personnes suivant un régime alimentaire spécial doivent prévenir leur hôte au moins un jour avant le dîner.»

Verres «Sur une table dressée se trouve: un verre à eau, un verre à bordeaux et un verre à vin blanc. On met le verre à champagne sur la table seulement quand on n’a pas de personnel pour le service.»

Verre à pied «Il se tient naturellement, le galbe de la tulipe dans la paume. On ne pince pas le pied entre ses doigts.»

A lire en complément:
(inclus code de conduite avec les homos et les bi)
Le Bonheur de séduire, l’art de réussir
Le savoir-vivre du XXIe siècle (Nouvelle édition), Nadine de Rothschild, Ed. Robert Laffont