Archives

26 homosexuels arrêtés dans les Emirats

Les autorités locales annoncent que les prévenus se verront infliger un traitement hormonal pour les «détourner» de l’homosexualité.

L’Associated Press a rapporté que dans le courant du mois de novembre la police des Emirats Arabes Unis avait procédé à l’arrestation de pas moins de 26 hommes dans la localité de Ghantout, dont 22 Emiratis. Selon la police intervenue sur la base d’indications, ceux-ci étaient en train de célébrer un «mariage homosexuel collectif.» Un porte-parole du ministère de l’Intérieur a d’ailleurs précisé qu’une partie des convives portaient des robes nuptiales. D’autres sources parlent d’un réseau de prostitution masculine actif dans cette région touristique. L’incident fait écho à de semblables «cérémonies» en 2004, dont les participants s’étaient vu infliger des coups de fouets, avant d’être remis en liberté. Mais cette fois, les autorités des Emirats ont promis une réaction plus énergique. «Il ne s’agissait pas simplement d’un acte homosexuels,» explique le porte-parole du Ministère de l’Intérieur, « il était question d’un véritable rituel. Parce qu’ils mettent la société en danger, on doit leur administrer un traitement allant de l’injection d’hormones mâles à des thérapies psychologiques.» Dans un pays en plein développement touristique et commercial, l’homosexualité était, jusque récemment, relativement peu poursuivie. Elle reste toutefois formellement illégale et théoriquement passible de flagellation et de 14 années d’emprisonnement.

Thèmes: Emirats arabes unis 

À lire également