Mgr Genoud: «Dieu appelle tout le monde à son service, mais de manière différente»

26 nov. 2005

L’évêque romand confirme l’application des instructions vaticanes sur l’exclusion des homosexuels de la prêtrise, mais en fait une lecture relativement nuancée.

Invité à commenter les directives vaticanes sur la non-éligibilité des homosexuels à la prêtrise dans un entretien paru samedi 26 novembre dans le quotidien Le Temps, Mgr Bernard Genoud évêque de Lausanne, Genève et Fribourg a affirmé que «un prêtre [homosexuel] peut faire du mal à l’Eglise et à ceux qu’il rencontre en vivant une vie non conforme à celle du Christ». Cependant, le prélat s’est distancé d’une lecture trop littérale des consignes en ce domaine. Ainsi, pour lui, le problème réside avant tout parmi les personnes ayant «des tendances homosexuelles profondes et affichées.» En revanche, dans d’autres cas, il reconnaît que «il y a aussi d’authentiques vocations, et si ces prêtres s’engagent dans la continence, ils offrent un témoignage de valeur.» Au passage, Mgr Genoud rappelle que «l’ordination n’est pas un droit. Dieu appelle tout le monde à son service, mais de manière différente.»

[Photo CES]

À lire également