Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Lausanne

Talent Show Chaud Cho

dim 30 juin, 16:00
Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00

«L’homosexualité n’est ni un crime ni un péché»

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/3b819b16-403d-11e5-9e52-f184256dd392/Charles_Morerod_Etre_homosexuel_nest_pas_un_crime_ni_un_p%C3%A9ch%C3%A9|Les évêques suisses continuent de prendre position, après le tollé provoqué par l’exégèse livrée par

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/3b819b16-403d-11e5-9e52-f184256dd392/Charles_Morerod_Etre_homosexuel_nest_pas_un_crime_ni_un_p%C3%A9ch%C3%A9|Les évêques suisses continuent de prendre position, après le tollé provoqué par l’exégèse livrée par leur collègue Vitus Huonder. Après ceux de Bâle et de Saint-Gall, le chef du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, Mgr Charles Morerod, répond aux questions du «Temps». Il confie qu’il attend les explications de l’évêque de Coire sur sa citation controversée du Lévitique. «Le fait d’être homosexuel – surtout sans choix personnel! – n’est pas un crime, ni un péché, précise pour sa part Mgr Morerod. L’Eglise, suivant la Bible, parle de certains actes comme des péchés, parce qu’elle pense que la fécondité liée à la différence homme-femme est un caractère central de la sexualité. Mais il est évident qu’en dehors d’une perspective religieuse, pas seulement chrétienne, cette approche semble absurde à la plupart de nos contemporains.»

2 thoughts on “«L’homosexualité n’est ni un crime ni un péché»

  1. Qu’est-ce qui doit être mis en avant? La Bible ou alors l’interprétation qu’en fait l’église aujourd’hui pour satisfaire « nos contemporains »?
    la fécondité (je préfère procéation) n’est pas « un caractère central de la sexualité », mais C’EST LE BUT PRINCIPAL de la sexualité. Dieu nous a doté d’une volonté comme lui-même, pour que nous ne soyons pas relégués au plan purement animal, incapable d’opérer des choix.
    La vie de l’homme est centrée sur la glorification de Dieu; et on ne peut le glorifier en faisant ce qu’il interdit, y compris l’homosexualité. N’en déplaise aux prélats dépravés de notre temps qui soutiennent l’insoutenable.

  2. Excuse moi Begeo, mais qui es tu pour surpasser non seulement l’avis de Mgr Morero, mais également aussi celui de sa sainteté ???… Lui même à dit « qui suis-je pour jugé ? »…
    ABE.

Comments are closed.