Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00
Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Genève

Bingo Divas

jeu 20 juin, 19:00
Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00

Une famille accouche d’un surdoué

La coqueluche musicale de 2005 s’appelle La Famille Bou. Elle se compose de quatre Romands. Pop, sonorités électroniques, ambiances jazzy.

Le premier album du groupe, baptisé Open doors, fera simultanément son apparition le 16 février dans les bacs suisses et français. Lorsqu’on l’écoute, on ne peut raisonnablement imaginer l’histoire qui entoure cette bande d’amis réunis sous l’appellation attendrissante La Famille Bou. Claire Chappuis, la voix épurée de la formation, raconte son origine: «Ce qui a nous a donné envie de parcourir un bout de chemin ensemble a été notre passage dans l’émission de M6 Hit Machine en l’an 2000. On leur avait simplement envoyé un CD de démo et ils ont décidé de nous laisser notre chance. Puis d’autres médias ont commencé à s’intéresser à nous en Suisse romande comme la TSR ou diverses radios locales.»

Armes affûtées
Mus par ces premières expériences les quatre artistes décident de se donner les moyens d’exister sur la scène musicale francophone. Quelques dizaines de concerts après, leur premier rejeton musical voit enfin le jour et permet de constater l’ampleur des ambitions de la formation morgienne. «Nous allons effectuer une tournée à Paris afin de séduire le public français. En Suisse romande, nous nous sommes rendus compte que les possibilités étaient fort réduites pour évoluer et se faire connaître. D’où notre envie de ratisser plus large», avoue Jérôme Devolz, le batteur attitré. Promotion, interviews en cascade et autres concerts chez les disquaires sont prévues. Mais pour être sûr d’attirer un parterre de fidèles, le groupe a décidé de se concentrer sur la qualité de l’album. En effet, les compositions dévoilent un jardin musical aux mille couleurs d’une sincérité fort éloignée des carcans aseptisés de la profession. Une qualité encore perceptible à l’écoute des arrangements très singuliers – dignes du duo anglais Lamb, référence absolue en la matière – qui nourrissent d’éclectisme une œuvre profonde et actuelle. Pop, sonorités électroniques, ambiances jazzy, le tout en anglais dans le texte à l’exception d’une reprise en français d’un morceau de Chet Baker. L’esprit de l’album rappelle les formations britanniques flottant entre une mélancolie suave et une sensibilité célébrée par une légèreté récréative. On reste étonné. Content de constater que quatre jeunes artistes répétant dans leur local vaudois quand ils ont un peu de temps puissent parvenir à un tel résultat. Affaire à suivre.

Prochain concert: mercredi 16 février au Bleu Lézard, Lausanne.
www.famillebou.com