La paix des balcons passe par Ubuntu

REVUE DE PRESSE – La presse gratuite se lance ce printemps dans une quête fervente de sérénité et d’amour du prochain. Il était temps: des drames se nouent sous nos fenêtres.

Magali M., la mystérieuse éditorialiste de Sun Store J’adore, révèle enfin sa vocation: prêtresse païenne de «la séduction qui rime avec passion, la séduction à en perdre la raison»! Proclamant son credo «être belle ou beau, c’est donner de la fierté à son image», elle exhorte ses nouveaux fidèles à «commencer dès aujourd’hui à donner à son corps, à sa silhouette et à son âme toutes les chances de resplendir». Maquillage, bronzage, jambes lisses… mais quant à l’âme, la parfumeuse reste muette. Heureusement Marie-Noëlle Anderson vient à la rescousse en nous initiant à «Ubuntu». Qu’est-ce qu’Ubuntu? Son article dans GHI ne le dit qu’à travers cette parabole, transparente pour ses nombreux lecteurs férus de sagesse africaine: «Lorsque vous grimpez les sommets au pas de course pour rester en bonne forme, pensez-vous à ramener dans votre cœur les parfums de la terre, le souvenir d’un cri d’oiseau, l’ombre d’un nuage qui passe? Alors, conclut-elle, demain quand vous sortirez, emmenez Ubuntu avec vous.» Oui vraiment, le monde a besoin d’Ubuntu. A commencer par Jean-Pierre Roman, qui écrit à l’Onésien, indigné par la décision communale de faire retirer les bacs à fleurs des balcons et fenêtres. Illustrant son plaidoyer floral d’une photographie de sa façade richement fleurie et ornée d’une guirlande de drapeaux cantonaux, le locataire fulmine contre les agents municipaux qui seraient, selon lui, «bien mieux inspirés d’intervenir contre ces jeunes qui viennent fumer et faire du désordre dans nos allées» – une référence limpide aux élèves du cycle d’orientation voisin. Afin d’éviter un drame, qui verrait Jean-Pierre se débarrasser simultanément des bacs à géraniums et des jeunes lycéens, laissons-le s’inspirer de Lourdes, cliente du MMM Métropole de La Chaux-de-Fonds, qui confie dans Migros Magazine: «Je n’ai pas de balcon. Ça me manque, alors je mets des salades vertes sur le bord de mes fenêtres.» Sagesse Ubuntu.