Montreux
#Musique

Raye et Janelle Monáe

jeu 18 juillet, 20:00
Martigny

Martigny Pride

sam 20 juillet, 14:00
Lausanne

Extra Viewing Party: la Finale

ven 19 juillet, 18:00
Neuchâtel

Dragâteloises «Fairy Tale»

sam 24 août, 18:30

Eurovision 2011: des perles à gogo

Les chansons présélectionnées pour représenter la Suisse à la grand-messe de l'eurotrash sont en ligne. Un véritable bric-à-brac de 326 rengaines à départager avant la finale nationale.

C’est parti! Depuis hier, les internautes helvétiques peuvent jouer les jurés de la prochaine sélection suisse au concours Eurovision, qui se déroulera en Allemagne. A départager, 326 chansons de trois minutes et des poussières chacune. Certes on aime la disco qui tache, mais de là à s’infliger plus de 16 heures d’écoute, il faut pas exagérer. Alors voici une petite sélection des mélodies en lice – des plus calamiteuses aux plus prometteuses, sachant très bien que ni les unes ni les autres n’ont la moindre chance de représenter la Suisse à Düsseldorf en mai prochain. Qu’à cela ne tienne!

Evidemment, les naufragés de la téléréalité sont de la partie. Parmi eux, la Christina Aguilera de Neuchâtel Cindy Santos dans un très bruyant et très vilain clip («This Party») ou le Genevois Simongad, pour «I will stand (for the nation)», une rengaine house pompière où le Genevois apparaît sur fond d’étendard national. On est déjà écœurés, mais le pire reste à venir.

Comme par exemple ce dracula nidwaldien, Ricardo Fontan, qui déploie une grande débauche de violons, de dentelles et de feuilles mortes pour un «Fly» qui espère visiblement vampiriser les votes de teenagers fans de «Twilight»

Au rayon bric-à-brac, la palme va sans conteste à Fred Weston, un quinquagénaire Autrichien qui tente de placer un invraisemblable «Lady of Swiss» accompagné à l’orgue bontempi. Ça sonne comme «The great pretender» interprété saoul, sur fond de Cervin et de glaciers tout droit sortis d’une vidéo de karaoké. Irrésisitible, mais pas assez queer me direz-vous. Alors jetez une oreille sur Glitzerhaus & Franca Morgano («I Feel It All»), un trio estampillé LGBT qui semble rallier toute la scène gay des bords de la Limmat.

Gardez quand même, au cas où, quelques votes à distribuer à une ou deux chansons qui pourraient défendre un peu plus dignement les couleurs helvétiques. On ne sait jamais. Par exemple, l’electro cool du duo genevois Sumo («On the white line») se laisse ma foi très agréablement écouter. Quant aux Bernois de Fiji, leur «I’m not your girl» saturé de synthés et foutrement canaille, pourrait faire des merveilles. Rêvons.

La finale suisse aura lieu le 11 novembre dans la riante cité de Kreuzlingen (TG). D’ici là, aux internautes de voter – sans SMS surtaxés, on appréciera. Il suffit de se créer un compte sur la plateforme eurovision de la télé suisse alémanique et de distribuer ses points à ses chouchous.

» www.eurovisionplattform.sf.tv

Fidji: «I’m not your girl»