Suisse

La récap actu de l’été

Si vous n’avez pas suivi les actus queer du mois dernier, 360° vous propose un rattrapage en quelques lignes. Au programme, un été caniculaire marqué par la pandémie de monkeypox et rafraîchi par quelques bonne séries queer.

Peut-être est-ce par déformation professionnelle ou par goût pour les uchronies mais j’ai trouvé que cet été brûlant avait des airs d’apocalypse. Aux vagues de chaleurs et à leurs dramatiques conséquences s’est ajoutée l’épidémie de monkeypox (variole du singe),  affectant majoritairement les hommes gais dans un silence assourdissant et dans une inaction palpable rappelant les premières années de la pandémie de VIH/SIDA.

Mobilisation communautaire contre le monkeypox à travers le monde

En effet, alors que les courbes du nombre de cas grimpent de manière exponentielle à travers le monde, les autorités sanitaires sont restées muettes et figées et il a fallu la mobilisation des associations de santé communautaire pour que s’ouvre enfin, dans certains pays, la vaccination aux populations concernées – hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et personnes trans* multipartenaires ainsi que travailleur·euse·x·s du sexe. C’est ainsi qu’à New York, le 21 juillet dernier, à l’appel d’Act Up, les militant·e·x·s ont pris la rue pour que le plus grand nombre de doses et de créneaux de vaccination soient rendus disponibles. Aujourd’hui, et même si le temps semble très long face à un virus en pleine expansion, la situation en matière de vaccination paraît s’améliorer lentement mais sûrement de part et d’autre de l’Atlantique… Sauf en Suisse.

En Suisse, un sérieux retard au démarrage 

Alors que j’écris ces lignes, notre pays dénombre déjà près de 400 cas, soit quatre fois plus que début juillet, le vaccin n’est toujours pas disponible au grand dam des associations. Le 27 juillet, le Checkpoint de Zurich lançait un modèle de mail type pour que chacun·e·x puisse écrire à Alain Berset, conseiller fédéral en charge de la santé, pour le presser à rendre rapidement disponible le vaccin. Le 10 août, Pink Cross publiait à son tour une pétition pour presser le Conseil fédéral à agir ainsi qu’un communiqué de presse «Le Conseil fédéral doit déclarer la situation particulière».  Enfin le 12 août, nous avons appris que face à l’inaction fédérale Vaud et Genève tentaient de prendre les devants en s’approvisionnant directement auprès de Bavarian Nordic, le producteur des précieux vaccins. Une démarche inédite qui, pour l’instant, n’a pas porté ses fruits. En outre, il est impossible de prendre rendez-vous pour une injection en France frontalière: les doses très demandées étant réservées aux résident·e·x·s et aux membre·x·s de l’UE.

En attendant que la situation se débloque, limiter le nombre de ses partenaires reste un bon moyen de réduire les risques, et quoi de mieux qu’une bonne série pour s’occuper? Alors pour les soirées de disette, je vous en recommande deux: Uncoupled sur Netflix qui explore ce que c’est de se retrouver célibataire et cinquantenaire quand on est gai et Queer as Folk sur Starplay, reboot actuel et inclusif de la série culte des années 2000. En attendant, prenez soin de vous.

_________________
16 août 2022   Thèmes: Étiquettes : ,

À lire également