Suisse

«Nous devons dire aux jeunes d’être fier·e·s»

Kevin Woeffray, 30 ans est conseiller communal, communiquant et restaurateur à Port-Valais.

Kevin Woeffray a eu une enfance tout ce qu’il y a de plus classique, dans un village classique du Valais. Son père travaillait dans un garage automobile et sa mère s’occupait de ses trois enfants. À l’école, il n’était pas très bon élève. Il était plutôt solitaire. Kevin Woeffray a beaucoup souffert à l’adolescence de ce que l’on appelle aujourd’hui le harcèlement scolaire. «C’est vrai que je ne rentrais pas dans les cases. J’aimais la couture, j’étais fan de Claude François, je détestais le foot et j’étais très en surpoids.»

À la fin de sa scolarité obligatoire, il se lance dans un apprentissage de photographe. De mauvais élève, il passe rapidement dans la catégorie des premiers de classe. Il prend alors goût aux études. Le CFC en poche, il entame un Brevet fédéral en tourisme, puis une formation de spécialiste en communication et pour finir un Master en communication et marketing digital.

Coming-out à 22 ans

À côté de ses études Kevin Woeffray a toujours travaillé, ce qui l’a propulsé jeune à des postes à responsabilités. A 23 ans, il dirigeait déjà l’office du tourisme de Fully (VS). «J’y ai passé trois ans et fini en burnout!» Optimiste, il dit que cela lui a permis de réfléchir sur la manière dont il voulait mener sa vie. «Même si je n’ai jamais fait de mystère de mon orientation sexuelle, à Fully, je n’ai jamais dit que j’étais gay. Je sentais des mentalités encore trop fermées pour ça. Je n’aimais déjà pas le vin. Vivant dans l’un des plus grands domaines viticoles du Valais, ça faisait déjà beaucoup de choses à accepter pour les autochtones.» Son coming-out, il le fera à 22 ans. «Du moment où je l’ai accepté, tout est allé très vite. En quelques jours, je l’ai annoncé à tout mon entourage et je dois dire que cela s’est très bien passé. La chose qui comptait pour mes parents: que je sois heureux. Ma maman avait peur du regard des autres, mais la peur s’est vite envolée.»

Je savais qu’un jour, je serai conseiller communal et je ne me suis pas posé la question de savoir si mon homosexualité pouvait gêner ou choquer.

C’est à 23 ans que la politique débarque dans la vie de Kevin. Il entre alors au Conseil communal de Port-Valais. «J’étais le plus jeune et l’un des premiers conseillers communaux ouvertement gay du PDC Valais. C’était pour moi une évidence, je savais qu’un jour, je serai conseiller communal et je ne me suis pas posé la question de savoir si mon homosexualité pouvait gêner ou choquer. Pour moi ce n’était pas un sujet.» Il s’occupe de la police, du social et de la culture. Il aime bien dire qu’il a le bâton et la carotte… Ne se sent-il jamais en décalage avec la vision démocrate-chrétienne de la société? «Oui, surtout avec le PDC valaisan. Le parti suisse est plus ouvert. D’ailleurs, Viola Amherd, qui vient du Haut-Valais, n’est pas contre le mariage pour tous.»

La politique à cœur

De son enfance à la marge de ses camarades, Kevin Woeffray garde un rapport ambivalent avec la notion de communauté. «J’ai toujours l’impression qu’une communauté a un côté excluant. Par contre, je me suis toujours dit que ce qui aurait pu m’aider, quand j’étais plus jeune, aurait été d’avoir des «modèles» gay qui ont «réussi». Ce n’était alors pas chose aisée à trouver en Valais, et même en Suisse. Nous devons dire aux jeunes: soyez fier·e·s de qui vous êtes. Ce ne sera pas toujours facile, mais tenez bon et vous pourrez faire ce que vous voulez!»

À 30 ans, Kevin Woeffray voit son engagement comme un héritage familial. Il se souvient ému de son grand-père qui a été vice-président de la commune: «Un modèle absolu de sagesse, de courage, de générosité et d’ouverture d’esprit.» Le parti démocrate-chrétien chevillé au corps, Doris Leuthard a également été l’une des personnalités qui lui a donné envie de faire de la politique. «Elle est arrivée dans un monde d’hommes à sortir du lot, à casser les codes, à tracer sa voie sans s’occuper de ce que l’on pouvait penser d’elle.»

Bio express
Kevin Woeffray
30 ans
Conseiller communal, communiquant, restaurateur… bref, slasher
Port-Valais

Les autres portraits mis en ligne à ce jour sont sur 360.ch/themes/visibilite-a-360

_________________
26 janvier 2021   Thèmes: Étiquettes : , , ,

À lire également