Suisse Coire

La plainte contre Vitus Huonder définitivement classée

20 mai 2016

Pink Cross jette l’éponge après un arrêt négatif du Tribunal cantonal des Grisons au sujet de sa plainte contre l’évêque de Coire, qui avait évoqué la mise à mort des homosexuels.

Il n’y aura pas de bataille judiciaire autour des propos tenus en juillet 2015 par Mgr Vitus Huonder. Le tribunal cantonal des Grisons a rejeté le recours de la fédération suisse des associations gay, Pink Cross, après le classement de sa plainte contre l’évêque de Coire.

Dans une exégèse de l’Ancien testament, le prélat connu pour ses positions ultraconservatrices avait évoqué la mise à mort des homosexuels, lors d’une conférence en Allemagne. Il avait précisé que les versets concernés du Lévitiques suffisaient «la tournure exacte du point de vue de la foi sur la question de l’homosexualité». Pour Pink Cross, il s’agissait d’une incitation à la violence passible de la justice pénale. En octobre, le Ministère public grison avait toutefois estimé que les paroles de l’évêque ne constituaient pas un crime.

Pink Cross a communiqué qu’elle n’entendait pas faire recours devant le Tribunal fédéral, la plus haute instance helvétique.

À lire également