Suisse

Course contre la montre pour un requérant gay nigérian

Une pétition a été lancée en faveur de O. Menacé de mort dans son pays à cause de son homosexualité, il risque l’expulsion de Suisse.

Pink Cross et l’organisation LGBT fribourgeoise Sarigai, aux côtés de SOS Racisme, de l’OMCT et d’Amnesty International, ont lancé une pétition en faveur de O. Ce réfugié nigérian, actuellement détenu à Berne, risque l’expulsion vers son pays après le rejet de sa demande d’asile. Il avait dû fuir le pays avec son ami en 2010, après que les deux hommes avaient été livrés à la vindicte populaire en tant que couple homosexuel. Son compagnon a, entre-temps, été expulsé. De retour dans son village, il aurait été soumis à des rituels d’exorcisme. O. aurait, quant à lui, reçu des menaces de mort, y compris de la part de son propre père.

Le Nigeria a récemment renforcé son arsenal législatif antigay au niveau fédéral. Le «mariage» gay est passible d’un maximum de 14 ans de prison, et la diffusion d’informations sur l’homosexualité de 10 ans de détention. Certains Etats islamiques du nord du pays préconisent en outre la peine de mort contre les homosexuels, en vertu de la Charia.

«Discrètement»
A Berne, l’Office des migrations a estimé que O. n’avait pas apporté la preuve de persécutions. L’Office a, en outre, jugé qu’il pouvait vivre «discrètement» son homosexualité au Nigeria – un argument récemment balayé par une décision de la Cour européenne de justice. «Dans la pratique», explique un communiqué du groupe de soutien à O., «la Suisse accorde l’asile uniquement aux personnes LGBTI qui ont déjà été victimes d’une persécution et qui arrivent à en apporter la preuve. Cette exigence est en forte contradiction avec la flambée des lois et agressions contre la communauté LGBTI dans de nombreux Etats, notamment africains.»

» La pétition en faveur de O. sur le site Avaaz.

_________________
22 avril 2014   Thèmes: Étiquettes : ,

1 comments

Que ce pays d’Afrique cesse d’être à la traîne des Droits de l’Homme en pensant faire ici un geste rebelle anti-occidentale. LEs droits des LGBT sont un droit universel et non « culturel ».

Comments are closed.

À lire également