Mode: Zurich jette plus blanc

Fini le temps où les ordures devaient se cacher dans des sachets tristounets. Depuis janvier, Zurich donne le ton avec des sacs poubelle relookés. De quoi vous faire presque aimer la taxe poubelle.

Vous pensiez qu’un sac poubelle, c’était forcément moche. Qu’immanquablement, il devait rester discret, se contenter d’un triste gris anthracite ou d’un brun franchement caca pour remplir son rôle de contenant d’ordures… Vous aviez tout faux! La preuve à Zurich, où depuis janvier 2005 le sac poubelle officiel est passé de gris à… blanc. Un blanc immaculé. Juste rehaussé de quelques touches turquoise foncé pour dessiner, sur ses flancs, les deux lions de la municipalité entourant un cercle, le sigle triomphant du «recycling». Presque un objet tendance, comme se plaisent à en fabriquer les Zurichois.
Dites «tsürisakr»
L’œil est charmé. Il faut les voir, ces petits Züri-Sack joliment alignés, là, au bord d’un trottoir; ici, le long d’une haie. C’est si beau qu’on rêverait d’en faire des sacs à main. On leur pardonne même leur coût. Car à Zurich frappe la taxe poubelle: -.90 le sac de 17 litres, Fr. 1.80 le 35, Fr. 3.60 le 60 et Fr. 5.70 le 110… A la Migros, le rouleau de dix «tsürisakr» de 35 litres revient à Fr. 20.20 (le prix d’achat, différent du montant de la taxe, varie légèrement en fonction du distributeur qui répercute ses propres coûts sur le prix final). Pas un cadeau, mais c’est si beau…
D’autant plus beau que le blanc n’a pas été choisi au hasard par le service d’assainissement et n’a rien à voir avec la vulgaire idée de reprendre les couleurs de la ville (blanc/bleu). Non, c’est bien la volonté d’affirmer son rôle de Monsieur Propre qui a fait la décision. Héros anti-saleté, il affirme par le blanc la pureté de sa mission, résumée en un slogan: «Pour un Zurich propre» («Für e suubers Züri», comme il est imprimé en pur suisse allemand sur chaque sac).
Pour vous faire adopter son point de vue, le service d’assainissement ne recule devant aucun effort. D’abord en baissant légèrement la taxe. Ensuite en vous prenant par la main. Vous avez de la peine à vous rappeler quand vous devez vous débarrasser de vos déchets ménagers? Pas de problème! La veille de chaque date stratégique, la Ville vous envoie un SMS qui vous invite à descendre vos poubelles, ou rassembler vos vieux papiers. Un service de première classe, et gratuit. Il suffit de s’abonner. Mais si vous ne jouez pas le jeu, si, par exemple, vous sortez vos poubelles le mauvais jour ou si vous utilisez des sacs illégaux, vous serez punis d’une méchante amende d’au moins 250 francs!
La municipalité repousse toujours plus loin les frontières de ses anciens quartiers industriels cradingues en réinvestissant les vieilles pierres pour en faire des bureaux high-tech, lofts coûteux et bars branchés. On ne s’étonne guère alors que les plus belles poubelles du monde viennent de Zurich. Inventée par Werner Zemp et Marcel Strebel, la poubelle requin au design pur conquiert aujourd’hui la Suisse et le monde, Japon compris (www.poubellerequin.com). La belle poubelle, tel est d’ailleurs le prochain but de la City qui prévoit la multiplication des containers – dont certains seront enterrés – pour que ses déchets soient tip top bien rangés.