Suisse

En marche pour la Pride 2011!

Après une éclipse de trois ans, Genève accueillera, aujourd’hui dès 14 h, la 11e marche des fiertés LGBTIQ de Suisse romande. Une manifestation voulue comme revendicatrice, à trois mois des élections fédérales. Coup d’œil sur le programme de la journée.

Prêts à marcher? Alors en route pour Genève, où se tient la 11e Pride de Suisse romande. Le slogan de l’événement, «Nous avons les mêmes devoirs, nous voulons les mêmes droits», s’y déclinera en trois mots d’ordre: en faveur des familles homoparentales (ouverture de l’adoption aux couples de même sexe), de la transidentité (notamment contre la stérilisation forcée) et de la protection contre les discriminations (intégration de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre dans la norme pénale antidiscrimination). Trois domaines dans lesquels la Suisse a pris un retard considérable par rapport à ses voisins européens.

Ces thèmes seront abordés dans les discours qui, dès 14 h précéderont le coup d’envoi de la parade, au bout du quai Wilson (Parc Mon Repos). Outre les représentants des associations, on pourra également écouter les discours de Charles Beer, ministre genevois en charge de l’Instruction publique et, pour la Ville, de la conseillère administrative Sandrine Salerno.

Post Tenebras Pink!
Et en avant pour le défilé! Accompagnés des sonorités pink des LuLúxpo, on longera la rade en rollers, en vélo, en échasses ou en poussette, avant de prendre possession du pont du Mont-Blanc, direction la Vieille-Ville. Deux kilomètres et demi plus loin, chacun pourra reposer ses orteils dans l’herbe du Parc des Bastions, où le Village de la Pride 2011 plantera ses tentes. Au total, une trentaine de stands seront au rendez-vous: associations LGBT romandes et nationales, buvettes, restauration, activités pour les enfants, ainsi qu’un podium où se relaieront groupes et DJs. Parmi eux, les Marseillaises de Belladona 9 CH et le duo genevois Sumo. Bouquet final, dès 22 h 30 et jusqu’au petit matin au Stade de Genève. A noter que des navettes assureront le transport depuis la place Neuve et le retour vers le centre-ville. Sous la houlette de 360° Fever, la soirée «Cuni & Schübli sur Urbi en Orbite» réunira, entre autres, le groupe In Flagranti et les LuLúxpo.

En juillet 2004, la Gay Pride romande avait réuni environ 10 000 participants à Genève. Lausanne (en 2006) et, dernier en date, Bienne (en 2008) avaient ensuite accueilli l’événement.

À lire également