Agenda
#Danse

Appetite for Depths

Lausanne, mer 25 janvier - dim 29 janvier
Bars & Clubs

Xperience Full Fetish Party

Berne, sam 18 février, 21:00
Bars & Clubs

Soirée Geneva Pride

Genève, sam 4 février, 18:30

Fogiel et Bern «outés» par la justice

Un tribunal parisien a rejeté la plainte des deux animateurs télé contre un mensuel qui avait évoqué leur homosexualité. Selon le jugement, les deux célébrités avaient déjà donné des interviews laissant peu de doutes sur leur orientation sexuelle.

Le Tribunal de grande instance de Paris a débouté les animateurs Stéphane Bern et Marc-Olivier Fogiel de leur plainte déposée contre le magazine L’Expansion pour avoir mentionné leur nom dans un article intitulé «Les petits secrets de la solidarité gay». Evoquant les clubs d’affaires gays en France, l’article décrivait – plutôt tendancieusement – les gays comme des «as du réseau informel, alimentant toutes sortes de rumeurs sur la puissance de leur solidarité, qu’on imagine d’autant plus forte qu’elle se joue dans l’ombre.» En l’occurrence, les deux animateurs étaient cités comme gravitant dans le cercle du maire de Paris Bertrand Delanoë.

Se référant à des interviews données par les plaignants, la justice a estimé que le reportage de L’Expansion ne violait pas la vie privée des animateurs. La cour a considéré qu’un entretien de Fogiel dans le magazine Têtu et un portrait de Bern dans le quotidien Libération, tous deux parus en 2000, laissaient peu de doutes à propos de leur homosexualité. Dans Libé, Bern avait ainsi parlé de sa mère, d’origine juive, avant d’ajouter que «les mères juives font d’excellents homos». Les avocats des deux animateurs ont annoncé leur intention de faire appel.