Genève
#Chorale

Les Genevoix présentent «Summer Lovin’»

sam 15 juin, 19:30
Genève
#Table ronde

Aide humanitaire et coopération face aux personnes LGBTIQ+

jeu 23 mai, 19:00
Lausanne
#Théâtre

Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité

mer 15 mai - sam 25 mai
Genève

360° Fever Party

sam 1 juin, 21:30

Pacs minimaliste pour l’Italie

Des célébrations plutôt timides ont salué l'adoption par le Parlement des unions civiles ouvertes aux couples de même sexe.

Il aura fallu des années de tergiversations, de manifs et de pressions. Le Parlement italien a adopté hier la loi sur les unions civiles qui permettra aux couples gay et lesbiens de la Péninsule d’être reconnus par l’Etat. Le Premier ministre Matteo Renzi avait engagé sa responsabilité sur ce texte. Quant aux milieux ultraconservateurs, ils ont promis un référendum. Celui-ci ne devrait toutefois pas retarder l’entrée en vigueur des unions civiles, prévue en automne.

L’Italie était le dernier pays d’Europe occidentale à ne prévoir aucun statut pour les couples de même sexe, alors que les premiers projets de pacs remontent à plus de dix ans. Prédécesseur de la loi sur les unions civiles, le «Dico» avait entraîné la chute du gouvernement Prodi, en 2007.

Familles arc-en-ciel sur le carreau
Dans la soirée, des rassemblements de militants LGBT ont salué plutôt timidement ce vote «historique». De fait, c’est une loi minimaliste qui est sortie de mois de tractations avec l’opposition et au sein même de la coalition au pouvoir. La question de l’adoption de l’enfant du conjoint de même sexe, et plus largement des familles arc-en-ciel, ont été évacuées du texte de loi final. Toutefois, une récente jurisprudence est en passe d’ouvrir les adoptions aux couples homosexuels italiens.