Genève
#Musique

Billie Bird

ven 26 avril, 20:30
Lausanne
#places à gagner

The Armed

mer 5 juin, 19:30
Brigue

Regenbogenbombe!

sam 11 mai, 13:00
Lausanne
#places à gagner

Sainte-Aube

mar 7 mai, 18:30

Mort suspecte d’un ado élevé par un couple gay

Les deux papas de Peterson, un ado brésilien de 14 ans décédé lundi, affirment que leur fils a été passé à tabac à cause de sa famille. Une version mise en doute par l'école.

Peterson s’est éteint lundi après-midi dans un hôpital de São Paulo après quatre jours dans le coma à la suite d’une hémorragie cérébrale. Il avait 14 ans. Le mystère demeure sur l’origine du malaise fatal à l’ado, qui s’est déclaré en classe, jeudi dernier dans un collège de Ferraz de Vasconcelos, une banlieue de la métropole brésilienne.

Pour ses parents adoptifs, un couple gay, Peterson a été passé à tabac quelques heures plus tôt, attaqué par cinq élèves dans un «couloir de la mort» où les élèves se battent régulièrement. C’est du moins ce que leur ont raconté des camarades. Il aurait été pris pour cible précisément parce qu’il grandissait dans une famille homoparentale. Une version également recueillie par un policier.

«Je ne savais pas que mon fils souffrait de préjugés. C’est un agent qui nous a informés. Nous sommes tristes et avons décidé de révéler ce qui s’est passé, parce que nous ne voulons que cela se reproduise avec d’autres enfants», a confié Márcio, un des papas, au site R7.

Ni bagarre ni violence?
«On ne peut pas affirmer que le malaise est dû à la bagarre», a répliqué un responsable du collège. Le ministère de l’Education a mis en doute la version de la famille, soulignant qu’il n’y avait aucune trace de la prétendue bagarre, et que les enregistrement de vidéosurveillance de l’établissement étaient à disposition de la police. L’hôpital, en outre, n’aurait relevé aucun signe de violence. Pour les médecins, le jeune garçon a probablement été victime d’une rupture d’anévrisme.

La police a toutefois précisé à «O Globo» qu’aucune piste n’était exclue pour le moment. Márcio a indiqué qu’il allait porter plainte: «Nous voulons que justice soit faite».