Monde

Menaces de mort pour un baiser gay: «Bien fait!» estime le juge

Un jeune couple lituanien qui avait posté une photo d’eux sur Facebook s’est retrouvé bombardé de messages haineux. C’est leur faute, a estimé un tribunal.

Vivre son homosexualité au grand jour n’est pas toujours une partie de plaisir, en Lituanie, membre de l’Union européenne. Dans ce pays balte régulièrement tenté par les législations homophobes, la justice vient d’infliger une douche froide à deux étudiants. L’association LGBT nationale LGL avait porté plainte au nom de ce jeune couple gay, après qu’ils avaient avaient été bombardés d’insultes et de menaces à cause d’une photo postée sur Facebook. Le cliché d’un simple baiser avait déclenché une avalanche de messages haineux. Certains disaient que les jeunes hommes allaient être «démolis», «brûlés» et qu’ils allaient se «faire éclater la tête». En tout, la LGL avait dénoncé 29 internautes.

«Ils auraient dû prévoir qu’un acte aussi excentrique était susceptible décourager la compréhension et la tolérance»

Portée en décembre devant le procureur général de Lituanie, la plainte a été jetée à la corbeille, mercredi, par le tribunal de Klaipéda, la troisième ville du pays. Le juge a refusé d’entamer une instruction, estimant qu’il ne s’agissait pas d’incitation à la violence contre des homosexuels, mais d’un regrettable «usage de langage inapproprié pour exprimer son opposition aux relations homosexuelles». Les deux jeunes hommes «auraient dû prévoir qu’un acte aussi excentrique (un baiser entre deux amoureux de même sexe, ndlr) était susceptible décourager la compréhension et la tolérance commune auprès des gens de notre société qui ont des vues et des opinions différentes.» Auparavant, le ministère public avait fait savoir qu’il était aussi de son devoir de «protéger la famille traditionnelle». La LGL a prévu de faire recours.

_________________
31 janvier 2015   Thèmes: Étiquettes : ,

1 comments

La Lituanie n’a rien a faire dans l’Union européenne et dans l’OTAN, sa place est comme la Pologne et la Grèce dans l’Union eurasienne de Vladimir Poutine, la chute du mur de Berlin ne fut pas vraiment bénéfique pour les Occidentaux. Que l’on laisse la Russie envahir la Lituanie si ça lui chante, ce n’est pas notre problème.

Comments are closed.

À lire également