Ex-gays pris en flagrant délit de mensonge

Un groupe chrétien de Virginie s’est ridiculisé en utilisant une image de «jumeaux» afin de démentir l’origine génétique de l’homosexualité…

Un des innombrables groupes qui vantent les méthodes de guérison de l’homosexualité a été pris la main dans le sac. Il y a quelques temps, le fort mal nommé Parents and Friends of Ex-Gays and Gays (PFOX), une organisation chrétienne, a fait installer un énorme panneau montrant la photo de deux «jumeaux». «L’un est gay, pas l’autre. Nous croyons la recherche, qui montre que personne ne naît gay», peut-on lire sur l’affiche qui surplombe une route à l’entrée de Richmond (Virginie).

Pas de frangin…
Sauf que les «jumeaux» en question n’ont pas tardé à se manifester. Et bien sûr, il ne s’agit que d’une seule et même personne. Kyle Roux a expliqué à NBC qu’il avait posé pour une banque d’images, il y a quelques années. Il n’a pas de frère jumeau et en plus…. il est gay. «Il me semble que ces organisations qui présentent le fait d’être gay comme déviant ou dégoûtant n’ont plus leur place dans notre monde. J’ai vécu ouvertement en tant que gay, et j’ai été heureux toute ma vie», a témoigné le jeune homme.

PFOX a réagi par un haussement d’épaules: «La question, ce n’est pas la photo, c’est la science», a soupiré un responsable. Toutefois, la plupart des études s’accordent sur le fait que si un jumeau est homosexuel, son frère aura des chances significatives de l’être également. Si ces études ne prouvent rien de catégorique sur une éventuelle origine génétique de l’homosexualité, elles n’infirment pas non plus cette théorie.

1 comments

C’est une ficelle bien connue dans la publicité, pour vendre de la lessive ou du dentifrice par exemple… Présenter son argumentaire commercial sous la forme d’un (faux) témoignage et/ou sous la forme d’une (fausse) étude scientifique…
Cette association a le droit d’avoir son avis sur la question… Mais, d’après la majorité des homosexuels, être homosexuel n’est pas un choix. Faire son coming out et l’assumer publiquement est un choix. Mais être homosexuel est une préférence qui s’impose d’elle même. Si c’était un choix, la majorité des homosexuels choisiraient probablement d’être hétéro car c’est sûrement plus simple et plus facile à vivre.

Comments are closed.

À lire également