Monde

Les trans indiennes font un tabac en hôtesses de la route

Dans un clip vidéo qui fait le buzz en Inde, des hijras très glamour rappellent aux automobilistes que la meilleure façon de se protéger sur la route, c’est de boucler sa ceinture.

Les membre du troisième sexe en Inde ne sont pas qu’une communauté marginalisée: les hijras sont aussi traditionnellement perçus comme détentrices de pouvoirs et comme porte-bonheurs. Elles vivent souvent dans la rue, où elles distribuent leur bénédiction contre un peu de monnaie. C’est à ce titre qu’elles ont été enrôlées dans une campagne de sécurité routière qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. A ce jour, plus de 1,5 million d’internautes ont déjà visionné la vidéo «The Seatbelt Crew» où un équipage de ravissantes hijras en uniforme d’hôtesses de l’air invitent les automobilistes à utiliser leur ceinture de sécurité. «Vous n’avez pas de masques à oxygène ni de gilets de sauvetage», rappellent-elles, mais «si vous bouclez votre ceinture, nous vous bénissons», lancent-elles.

La campagne a été lancée quelques semaines après l’arrêt de la Cour suprême indienne qui reconnaît aux hijras un genre à part, à côté du masculin et du féminin, et ordonne au gouvernement de les protéger contre les discrimination.

via GayStarNews

_________________
8 mai 2014   Thèmes: Étiquettes : ,

2 comments

Si les hijras sont d’un troisième genre ou « à part », ce que vous évoquez en fin de billet, pourquoi ne pas employer de formulations épicènes ? (perçu-e-s, Iells, ravissant-e-s, etc…)

Les épicènes ? Déjà qu’il y a presque une faute à chaque ligne, , on ne va plus rien comprendre cette fois.

Comments are closed.

À lire également