Monde

Un coming-out en forme de pied-de-nez à la Russie

Wentworth Miller, la star de la série «Prison Break» a révélé son homosexualité dans une lettre au Festival du film de Saint-Pétersbourg, qui l’avait invité.

L’acteur américano-britannique Wentworth Miller a fait son coming-out de manière plutôt originale. Le Michael Scofield de la série «Prison Break», de 2005 à 2009 est sorti du placard dans une lettre polie adressée à la directrice du Festival international du film de Saint-Pétersbourg. Il y déclinait une invitation à participer à l’événement. «J’ai apprécié de visiter la Russie dans le passé et je peux aussi me prévaloir d’un peu de sang russe dans les veines, aussi aurais-je aimé dire oui, mais en tant qu’homme gay, je dois décliner», a-t-il dans une lettre dévoilée par GLAAD, le principal lobby américain de défense des droits des gays et lesbiennes, hier.

Droit à vivre et à aimer ouvertement
Le comédien fait ensuite allusion aux lois contre la «propagande gay» récemment entrées en vigueur dans le pays. «Je suis profondément préoccupé par l’attitude actuelle face aux hommes et femmes gay et à leur traitement par le gouvernement russe. La situation est inacceptable, et je ne peux, avec bonne conscience, me prêter à une célébration dans un pays où des gens comme moi se voient systématiquement privés de leur droit à vivre et à aimer ouvertement.»

Agé de 41 ans Wentworth Miller a fait l’essentiel de sa carrière dans les séries télévisées. Depuis quelques années, il a redirigé sa carrière vers l’écriture de scénarios et la production, dernièrement avec «Stoker», un film inédit en Europe continentale avec Nicole Kidman.

_________________
22 août 2013   Thèmes: Étiquettes : , , , ,

2 comments

Comments are closed.

À lire également