Touristes néerlandais libérés par la police russe

Les charges de «propagande homosexuelle» retenues contre une équipe qui préparait un documentaire sur les jeunes LGBT russes ont été abandonnées.

Les touristes néerlandais arrêtés dimanche à Mourmansk ont été libérés hier, rapporte Gay Star News. La police locale les soupçonnait d’avoir enfreint la nouvelle loi sur la «promotion des relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs». Les quatre (et non trois, comme précédemment mentionné) membres du groupe LGBT Groningen préparaient un documentaire sur les droits des minorités sexuelles dans le pays, dans lequel ils avaient notamment interrogé des jeunes Russes. Les charges ont été abandonnées après la découverte d’«irrégularités» dans le procès-verbal de leur interrogatoire. Les policiers locaux ont enquêté auprès des personnes interviewées par les Néerlandais. Les agents «ont essayé de nous faire dire que nos vies en Russie n’étaient pas bonnes», a raconté l’une d’elles.

Soutien
Les quatre touristes ont, néanmoins, reçu une amende de 3000 roubles (70 euros/87 fr.) pour avoir violé les termes de leur visa. Les images qu’ils avaient tournées ont été confisquées. Chris van der Veen, un des membres du groupe et par ailleurs élu écologiste, a salué les efforts de la communauté LGBT locale et des consulats pour les aider. Il a indiqué qu’ils n’avaient pas l’intention de rentrer aux Pays-Bas pour l’instant.

À lire également