Monde

Des militants européens, premières cibles de la loi antigay

Trois Néerlandais comparaissent ce matin devant la justice à Mourmansk. Ils sont accusés d’avoir interviewé de jeunes gays russes.

Entrée en vigueur le 1er juillet, les nouvelles dispositions censées lutter contre la «promotion des relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs» est en passe d’être appliquées pour la première fois. Trois ressortissants néerlandais ont été interpellés et inculpés à Mourmansk, dans le nord-ouest du pays. D’après le site gay.ru, les prévenus sont des militants de l’association LGBT Groningen qui tournaient un documentaire basés sur des témoignages d’homosexuels russes. Au moment de leur arrestation, ils participaient à un camp de jeunesse pour les droits humains. La police accuserait notamment les Néerlandais d’avoir interrogé des mineurs dans le cadre de leur film.

Les trois prévenus devaient comparaître ce matin même devant la justice après avoir été soumis à plusieurs heures d’interrogatoire, et invités à signer une déposition douteuse. Ils risquent deux semaines de détention, une amende et une expulsion du territoire.

_________________
22 juillet 2013   Thèmes: Étiquettes : ,

À lire également