Agenda
#exposition

Chrysalide, le rêve du papillon

Genève, mer 25 janvier - dim 4 juin
Bars & Clubs

Arrabiata

Neuchâtel, ven 24 mars, 20:00
Bars & Clubs
#Cinéma

Afterwork queer Priscilla, reine du désert / des places à gagner!

Lausanne, mer 8 février, 17:00

Apprendre à mieux écouter les citoyens trans

La ville anglaise de Brighton and Hove cherche à devenir un modèle d'intégration des administrés transgenre. Elle compte, par exemple, introduire une nouvelle case dans ses formulaires: «Mx» s'ajouterait à «Mister» et «Miss».

Réputée comme la «capitale gay et lesbienne» du Royaume-Uni, la ville balnéaire de Brighton veut également devenir la plus accueillante envers les personnes trans. Elle a commandé un rapport à ce sujet à une commission interpartis, qui vient de rendre ses conclusions, relève le site Gay Star News. Parmi les 37 propositions, la plus symbolique est l’ajout d’un nouveau titre dans toutes les correspondances officielles: en plus de «Mr» (Mister) et «Ms» (Miss), les administrés pourraient opter pour un «Mx» neutre. L’année dernière, la presse populaire anglaise avait accusé la municipalité de vouloir supprimer tout recours à ces formules traditionnelles, déclenchant une vaste polémique dans le pays.

D’après un sondage réalisé l’été dernier, Brighton and Hove, 270’000 habitants, comprend une importante communauté de personnes trans ou qui ne se définissent pas sur un mode binaire masculin-féminin.

«Modèle»
La commission préconise, plus généralement, une plus grande flexibilité dans les moyens de définir son identité face à l’Etat ou au sein de services publics. Elle appelle aussi à la désignation d’un interlocuteur au de la municipalité. Cette personne serait à même d’assurer le soutien de trans victime de discrimination sur leur lieu de vie ou de travail. Les propositions seront examinées par l’exécutif de la ville dans le courant de l’année. Conseiller municipal Vert, Phelim McCafferty, s’est d’ores et déjà félicité du travail accompli par la commission qu’il a présidée. Pour lui, de telles mesures peuvent intéresser bien au-delà des municipalité, par exemple dans les entreprises. «Je crois que nous avons mis en place un modèle que pourront suivre les organisations afin de développer des meilleurs pratiques en matière de formation et de prise de conscience sur les questions trans».