Monde

Présidentielle finlandaise: le candidat gay n’a pas fait le poids

Challenger surprise au second tour de la présidentielle, le Vert Pekka Haavisto a été nettement battu hier. Ce député ouvertement gay n’a rassemblé que 37% des électeurs.

La Finlande repasse à droite après 30 ans de pouvoir socio-démocrate. Le conservateur Sauli Niinistö sera le nouveau chef de l’Etat. Il a recueilli 63% des suffrages, hier. Le Vert Pekka Haavisto, qui avait créé la surprise en devançant ses rivaux populiste et socialiste au premier tour de l’élection, n’est pas parvenu à combler son retard sur le candidat de droite. Le fait qu’il soit ouvertement homosexuel lui aurait coûté des voix à gauche et au centre. «La génération des plus âgés n’est tout simplement pas prête pour cela», estime Olavi Borg, un politologue cité par le «Daily Telegraph».

Thèmes: Finlande 

À lire également