Avec jusqu'à 5000 gays à bord, les croisières Atlantis sont réputées pour leurs parties monstres.

Mauvais trips en série à bord de croisières gay

La disparition, dans des circonstances non élucidées, d’un passager à bord du plus grand paquebot du monde est le dernier épisode d’une série noire touchant les croisières Atlantis.

Une croisière gay géante à bord du «Allure of the Seas», le plus grand paquebot de croisière du monde, a été ternie par la disparition d’un passager, vendredi matin. Un Britannique de 30 ans est passé par dessus la balustrade de son balcon, au 11e pont du bâtiment. Le paquebot a continué sa route vers le Mexique, tandis que les secours tentaient de localiser le disparu – en vain. Selon la société propriétaire du bâtiment citée par «The Sun», l’homme a pourrait avoir intentionnellement franchi la balustrade.

D’une capacité de 5400 passagers, le «Allure of the Seas» était affrété par Atlantis, un tour-opérateur gay américain, pour une semaine dans les Caraïbes. Il était parti de Fort Lauderdale, en Floride. A la même époque de l’année dernière, cette même croisière gay géante avait donné lieu à un raid de la police américaine lors d’une escale aux Iles Vierges. Elle avait conduit à l’arrestation d’un passager détenant un stock d’ecstasy et de crystal. Quelque 51 000 dollars (50’000 fr. / 38’000 euros) avaient été retrouvés en liquide dans sa cabine. Fin 2009, deux croisières Atlantis avaient été endeuillées par le décès d’un passager. La thèse d’overdoses de stupéfiants avaient alors été évoquées, mais pas confirmées.

À lire également