Religion: «lesbienne»

Mécontents de ne voir aucune question se rapportant à l’orientation sexuelle dans le recensement national britannique, deux militants LGBT de premier plan appellent à mentionner «lesbienne» dans la case réservée à la confession.

La carte confessionnelle du Royaume-Uni pourrait réserver quelques surprises, lors des résultats du prochain recensement organisé dans le pays. Il pourrait en effet voir l’émergence d’une religion «lesbienne». Deux militants LGBT, le patron de l’organisation de défense des droits des personnes LGBT Stonewall Ben Summerskill et la présentatrice Amy Lamé, ont appelé les gays et lesbiennes britanniques à détourner la case «confession» du questionnaire, distribué en ce moment aux ménages britanniques, pour y indiquer leur orientation sexuelle. Summerskill et Lamé entendent ainsi protester contre l’absence d’une question spécifique sur ce thème. «Le recensement est censé aider à attribuer équitablement les dépenses publiques. Or les personnes gay contribuent à hauteur de 40 milliards de livres au coût des services publics. Le fait que nous soyons délibérément exclus nous fait injure gratuitement», écrit Ben Summerskill.

«Complètement idiot»
La protestation ne fait pas l’unanimité au sein des communautés LGBT de l’archipel. Pour le journaliste et juriste gay Brent Martin, les deux militants font même totalement fausse route. Cette initiative, note-t-il, «part du principe que nous sommes un groupe homogène avec des besoins similaires, qu’un recensement peut identifier. C’est bien sûr complètement idiot. Nous sommes aussi divers que le reste de la société.»

À lire également