Culture

Venu de nulle part, un jeune chanteur gay devient un phénomène

Un demi-million de vues en cinq jours: Steve Grand fait sensation sur la Toile avec sa première vidéo, inspirée de son expérience de jeune gay dans le fin fond du Midwest.

C’est une de ces belles histoires dont les Américains – toutes orientations sexuelles confondues – raffolent. Celle d’un jeune chanteur venu de l’Illinois profond. Après avoir pas mal ramé, il met toutes ses économies, 7000 dollars, dans la réalisation d’un clip inspiré de ses propres souvenirs. A 23 ans, Steve Grand a réussi son coup. En quelques jours, son «All-American Boy» a récolté plus d’un demi-million de vues. Il faut dire que cet artiste, en plus de son physique craquant, crée une nouvelle niche: la country gay. Sa vidéo raconte l’histoire d’un jeune d’une communauté rurale du Midwest (Steve lui-même) tombant secrètement amoureux d’un de ses potes, alors que chacun s’affiche avec sa girlfriend respective. Une fête arrosée, suivie d’une baignade improvisée, mènent à un cruel retour à la réalité…

«J’avais si peur que mon rêve de dire mon histoire échoue lamentablement»

Le succès instantané de «All-American Boy» a été un grand soulagement pour celui qui s’est longtemps vu comme un raté – sans diplôme universitaire, sans argent et sans boulot fixe. «Il y a une semaine, je traînais avec mes amis, je tremblais de tous mes membres, raconte Steve Grand sur sa page Facebook. J’avais l’estomac noué et totalement perdu l’appétit. Je n’imaginais pas la réaction que ma vidéo provoquerait. J’avais si peur d’être descendu en flammes, que mon rêve de dire mon histoire échoue lamentablement. Je me voyais déjà ne pas pouvoir rembourser le tournage de cette vidéo, ne pas pouvoir payer mon loyer. J’avais aussi peur que mes parents aient honte de moi, que je perde mes jobs.»

Environnement hostile
Mais le jeune chanteur explique que sa première récompense, ce sont les nombreux messages qu’il a reçus de jeunes issus, comme lui, des communautés rurales, et qui se débattent avec leur homosexualité dans un environnement hostile. Issu d’une famille catholique, Steve a raconté à «Time Magazine» qu’il a eu, cinq ans durant, à suivre des thérapies censées le guérir de son homosexualité, après avoir fait son coming-out à 13 ans. «Je ne suis pas un pleurnichard, mais depuis que tout ceci a commencé, depuis que les gens m’écrivent, j’ai été plus qu’ému par tous ces gens qui ont vécu ce que j’ai vécu», résume-t-il.

Mise à jour 14 juillet
La chronique Porno Buzz de «Têtu» note avec admiration que Steve Grand, comme son partenaire dans la vidéo ne sont pas tout-à-fait des inconnus. Du moins pour les amateurs de photos érotiques voire de vidéos porno… Sale coup pour la légende du timide gamin du Midwest. Au moins, on sait comment ce sympathique jeune homme a réussi à économiser 7000 dollars.

_________________
9 juillet 2013   Thèmes: Étiquettes : , ,

8 comments

Mouais. Je doute énormément qu’il ait eu un dixième de ce succès s’il avait été moche et mal foutu.

Sans vouloir casser le conte de fées, on parie que cette jolie histoire a été peaufinée par une agence de pub? Je sais pas, mais imaginer ce garçon économiser 7000 dollars pour réaliser un clip aussi soigné… hmmm il doit bien y avoir quelqu’un derrière, non?

en tout cas, c’est clair à travers cette vidéo, que la plupart des mecs gay sont « beaux ». Ce mec est trop craquant, dommage qu’il ne me regardera même pas. Nous les filles on n’a donc plus le choix, soit on doit sortir avec un laidron soit avec une fille du chatroulette gay .

@ Odette & L, Bien d’accord. Honnêtement, je viens de lire les paroles… Je retiendrai la belle histoire mais pas nécessairement sa musique.

Ce clip video bien peaufiner,est un rappel du film Brokeback Mountain, qui dépeint le contect et rapport humain de jeunes gays qui tout en se reconnaissant, apprends a s’identifier et se connaitrent pour pouvoir s’accepter et vivre en paix avec lui-même et trouver le bonheur, qui lui reviens.A tous les esprits de bonne foi d’en prendre note.Vive et laisser vivre!Bravo!

Que d’aigreur…. ca sent presque même l’artiste subventionné frustré….
Il a réussi à récolter 7’0000 Dollars pour monter son clip. Il a des amis qui lui filent un coup de main… Il réussi à créer le buzz… ET ALORS????
Sa chanson est sympa, elle vaut bien certaines de Bon Jovi, sa voix est agréable. Certes, elle ne révolutionne pas la musique, mais elle plaît et même en dehors du milieu…

Par contre, vous n’avez laissé aucun commentaire sur l’article sur le rap gay….

Pourquoi faut-il que le succès vous irrite????

Comments are closed.

À lire également