Genève

Viktor Rom fait son show

ven 26 juillet, 23:59
Neuchâtel

Dragâteloises «Fairy Tale»

sam 24 août, 18:30
Genève

La Rioule du 1er août

jeu 1 août, 16:00
Montreux
#Musique

Raye et Janelle Monáe

jeu 18 juillet, 20:00

Réjouissances discrètes pour le mariage espagnol

L’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels espagnols a été saluée discrètement par les associations LGBT suisses à un peu plus d’un mois des votations sur le Partenariat enregistré.

C’était l’une des propositions électorales de José Luis Zapatero, ce sera bientôt chose faite. En effet le 21 avril, le parlement espagnol a voté une loi qui autorisera, vraisemblablement dès cet été, les couples de même sexe à se marier et adopter des enfants. Le tout sous le regard placide de 66% de leurs concitoyens, si l’on en croît un sondage récent.

En Suisse, la réaction des associations gaies et lesbiennes s’est faite très discrète, à quelques semaines des votations fédérales sur le partenariat. Au micro de la radio romande, le secrétaire romand de Pink cross Jean-Paul Guisan a dit «craindre que les adversaires de la loi qui aiment entretenir la confusion mettent cet événement en avant». Effectivement, on n’a pas tardé à entendre l’UDF Maximilien Bernhard saisir l’occasion pour dénoncer la stratégie suisse «du salami» qui consisterait à demander le partenariat aujourd’hui pour mieux obtenir l’adoption et le mariage demain: «Si on dit oui aujourd’hui, à coup sûr on aura ces revendications qui suivront». A l’Organisation suisse des lesbiennes, Nicole Béguin a rappelé que le partenariat excluait explicitement les questions d’adoption et de procréation assistée. Par ailleurs, elle a rappelé que de toute façon «le peuple suisse aime avoir son mot à dire, et il l’aura pour le partenariat.» Saluant le vote espagnol, elle a tout de même ajouté: «c’est un signe de changement de mentalités qui se fait sentir en Espagne comme dans les pays scandinaves.»