Tamy Glauser à la Pride de Zurich. Photo: Insta/@tamynation

Un tour de podium politique et puis s’en va

La top model alémanique ouvertement lesbienne Tamy Glauser ne briguera pas un siège au Conseil national. En cause: ses propos controversés sur le véganisme.

La mannequin vedette, DJ et influenceuse Tamy Glauser a annoncé mercredi qu’elle renonçait à la course au Conseil national. «Je ne suis pas encre prête pour la politique», a-t-elle écrit dans une lettre postée sur son compte Instagram. Le retrait est lié à la polémique virulente suscitée fin mai par un post de la jeune femme sur cette même plateforme, où elle soutenait que le «sang des véganes» pouvait «tuer les cellules cancéreuses».

La réaction contre ces propos «m’a fait mal et cela m’a montré où étaient mes limites», ajoute-t-elle dans le texte publié mercredi.

Engagée pour la cause animale et les droits LGBT, notamment, la Zurichoise de 34 ans avait rejoint les Verts ce printemps, comme sa compagne, l’ex-Miss Suisse Dominique Rinderknecht. Le couple «Tamynique», véritable star des médias alémaniques, reste membre du parti écologiste.

«Décision personnelle»
Glauser, 34 ans, s’était vu attribuer la 10e position sur la liste des Verts pour les élections nationales d’octobre. La présidente de la section zurichoise, Marionna Schlatter, a déclaré qu’elle «regrettait mais respectait» la «décision personnelle» de la top model.

À lire également