Le Canton de Berne biffe sa subvention à la permanence LGBT

L’Etat retire son aide financière à la consultation psy du HAB, principale association LGBT du canton. Malgré une demande en hausse.

Le HAB, principal groupe LGBT du canton de Berne, est sous le choc. Le Canton a décidé de retirer son soutien financier de 18’000 fr. à la permanence psy de l’association. Il estime que la demande n’est pas suffisante et que le service fait doublon avec le bureau d’aide sociale de l’Etat, rapporte «Der Bund».

«Chaque année, notre consultant bénévole et notre psychologue effectuent autour de 300 consultations, et la tendance est à la hausse», défend le président du HAB, Christoph Janser.

Ministre UDC aux commandes
La mesure coïncide avec l’arrivée du conseiller d’Etat UDC Pierre Alain Schnegg à la tête de la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale, en mars dernier. Sur Twitter, la politicienne Rahel Ruch se demande si l’appartenance du ministre romand à une Eglise évangélique hostile aux revendications LGBT, l’Eglise pour Christ, y est pour quelque chose.

Une accusation balayée par l’intéressé, qui assure que sa foi n’a aucune influence sur ses décisions politiques. En l’occurrence, il dit ne pas être à l’origine de la mesure affectant le HAB, purement basée sur des questions de rapports coûts-bénéfices: «C’est mon personnel qui a pris cette décision, et il a toute ma confiance.»

À lire également