Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00
Montreux
#places à gagner

Henry Moodie + Lauren Spencer Smith

ven 5 juillet, 20:30
Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00

Le curé rebelle courbe l’échine

L'abbé de Bürglen a abandonné son bras de fer avec l'évêque ultraconservateur de Coire. Il a exprimé ses regrets d'avoir béni un couple homosexuel, en octobre dernier.

Wendelin Bucheli «regrette d’avoir blessé de nombreuses personnes» et «causé des désagréments» à son évêque, Mgr Vitus Huonder. Par un communiqué publié hier sur le site de l’église catholique de Bürglen, le curé de ce bourg uranais dépose les armes. En octobre dernier, c’est lui qui avait béni un couple de femmes et suscité la colère de l’épiscopat. L’ultraconservateur évêque de Coire avait alors ordonné son éviction, que l’intéressé avait choisi d’ignorer, avec le soutien de ses paroissiens (et d’une large part de l’opinion catholique).

Le recul de Wendelin Bucheli est le résultat d’un compromis, qui autorise l’abbé à rester en place contre son engagement à ne plus jamais bénir de couples de même sexe. Au sein des organisations LGBT, c’est la déception qui domine. Selon QueerOffice, active en Suisse centrale, le prêtre «a fait l’objet de pressions. Pour la communauté queer ce n’est vraiment pas bon qu’il ait dit avoir fait une erreur», explique Aurelia Meier à Tele1. Interrogé par Swissinfo, Bastian Baumann, secrétaire général de l’association gay nationale Pink Cross, remarque que si certaines personnes ont été blessées par la bénédiction de ce couple, «combien de gays et de lesbiennes le sont par l’attitude homophobe de l’Eglise?»