Montreux
#places à gagner

Raye et Janelle Monáe

jeu 18 juillet, 20:00
Genève

Brat·ification

sam 29 juin, 23:00
Martigny

Martigny Pride

sam 20 juillet, 14:00
Lausanne
#Cinéma

Emilia Pérez – avant première

dim 30 juin, 20:00

Le sponsor suisse des JO se drape dans sa «neutralité»

Chronométreur officiel de l'événement, Omega a exclu de prendre part à la controverse sur les lois contre la «propagande gay» en Russie, à la veille de l'ouverture des Jeux.

Du côté des sponsors des Jeux olympiques de Sotchi, le silence reste assourdissant. Des entreprises globales comme McDonald’s, Coca-Cola et Visa n’ont pas répondu aux sollicitations des associations d’utiliser leur pouvoir économique pour dénoncer les lois discriminatoires en Russie. Certaines, comme Coca-Cola, ont répliqué qu’elles avaient, par ailleurs, une politique d’entreprise gay-friendly. Parmi les marques visées par les campagnes LGBT figure une marque suisse: Omega, propriété du géant horloger Swatch. Contactée par «20 minuti», la firme a trouvé la parade face aux critiques: son rôle de chronométreur officiel de l’événement la contraint à une «rigoureuse neutralité»… toute helvétique.

Depuis 1932
«Tout commentaire qui aurait une apparence de partialité serait inapproprié, un mauvais service aux hommes et femmes de talent qui participent aux jeux», a répondu un porte-parole de la marque biennoise. Omega est un des plus anciens sponsors olympique. Sa première collaboration remonte aux années 1930… une autre époque troublée où l’horloger suisse s’était bien gardé de prendre parti.