Genève
#exposition

Ex-eroticis: Art et fierté du livre secret

ven 26 avril - ven 31 mai
Genève

Goudoux Manif

ven 26 avril, 19:00
Lausanne
#fetish

La SeXorcisto présente Lith Li

ven 26 avril, 21:00
Lausanne
#places à gagner

Sainte-Aube

mar 7 mai, 18:30

Beenie Man: un appel à la tolérance qui ne convainc pas

Dans une vidéo, le chanteur jamaïcain accusé d'incitation à la haine homophobe assure qu'il «respecte les gays et les lesbiennes». Mais la sincérité de ce mea culpa, juste avant une tournée européenne qui passera par la Suisse, soulève des doutes.

«Je n’ai rien contre qui que ce soit. Je respecte tous les êtres humains, quelque soit leur race ou leur foi et quelque soit leur préférence sexuelle, y compris les gays et les lesbiennes.» Star du dancehall jamaïcain, Beenie Man a enregistré lundi une vidéo en forme de mea culpa. Il y demande de ne plus être jugé sur des textes qu’il a écrit il y a 20 ans. L’artiste qui s’apprête à se produire sur plusieurs scènes d’Europe fait l’objet d’une nouvelle campagne de protestations. En cause, le contenu de certaines de ses chansons, où il incite à la haine, voire au meurtre d’homosexuels.

En Suisse, un appel au boycott a notamment été lancé contre l’Open Air de Frauenfeld, où le chanteur doit se produire début juillet. Un festival sponsorisé par Migros. Dans la «Neue Zürcher Zeitung», la porte-parole du géant suisse de la distribution affirme avoir reçu des assurances des organisateurs, selon lesquelles l’artiste avait définitivement tiré un trait sur ses textes homophobes. De côté de l’Open Air, on précise que le chanteur de 38 ans a signé la nouvelle mouture du controversé «Reggae Compassionate Act», où des artistes s’engagent à renoncer à tout appel à la violence, y compris dans leur pays, et qu’il était désormais à nouveau admis dans les grands festivals européens.

Double langage
Or Queer.de rappelle que lors de sa dernière tournée, en 2010, des concerts prévus en Belgique et aux Pays-Bas ont été déprogrammés. Le site allemand relève que Beenie Man a démenti son soutien au «Reggae Compassionate Act» par deux fois, en 2007 et en 2008, lors d’interviews données à des médias jamaïcains. Sa signature lui avait pourtant permis de se produire dans plusieurs européennes, quelques mois plus tôt.

2 thoughts on “Beenie Man: un appel à la tolérance qui ne convainc pas

  1. In december 2009 Beenie Man called on a stage of a festival to slit the throats of all gay men in Uganda. Now he wants to declare himself as a victim and asks for tolerance. That is just ridiculous and pathetic. At this moment he sells his anti LGBT songs and lives quite good from it. In his songs he calls for murder of all gay people, he calls to shoot them, burn them, hang them. Is that tolerance?? Say no to hate music! Say no to Beenie Man!!!

    http://www.change.org/petitions/don-t-give-a-platform-to-singers-who-call-for-the-murder-of-gays-and-lesbians-say-no-to-hate-music

  2. Pour ceux qui ne comprennent pas bien l’anglais, voici la traduction du commentaire de Anton , ci-dessous :

    En décembre 2009, sur scène lors d’un festival, Beenie Man lança un appel à trancher les gorges de tous les gays en Ouganda.

    Maintenant il ose se déclarer victime de la censure et demande de la tolérance. Ceci est ridicule et pathétique.
    En ce moment, il vend encore ses chansons d’appels à la haine et au meurtre des homosexuels et vit très bien de cela.

    Dans ses chansons, il a appelé à tuer, tirer dessus, bruler ou pendre les Gays.
    Et maintenant, il ose demander de la tolérance pour ne pas se faire censurer ?

    Dites non à la musique de la haine !
    Dites non à Beenie Man !
    En signant cette pétition :

    http://www.change.org/petitions/don-t-give-a-platform-to-singers-who-call-for-the-murder-of-gays-and-lesbians-say-no-to-hate-music

Comments are closed.