Suisse

18 ans de Pride à l’affiche

Née en 1997 au bout du Léman, la Pride romande continue son petit bonhomme de chemin. Zoom sur les affiches de 18 ans de mobilisations…

Mais quel était le slogan et le visuel de la parade de 2007? Complètement oublié? Normal, il y en avait pas cette année-là. Mais vous avez sans doute zappé les autres aussi. Alors voici, à toutes fins utiles (?), une petite rétrospective des dernières affiches, conceptuelles ou néo-réalistes, champêtres ou urbaines, mémorables ou franchement vilaines…

«Echanger et changer», des retrouvailles jurassiennes en forme de farandole.
«Post Tenebras Love», comme un graffiti sur le béton de la cité de Calvin.
«Ensemble/Mitenand», échangisme de petite culotte dans la région des Trois-Lacs.
«Tout près de chez vous», ou le pique-nique des clones sur la pelouse de Montbenon.
«Quoi qu’il en soit», un petit tour au cœur de la Suisse primitive.
«Alerte rose sur la ville», ça gueûûûle et ça flamboâââye au bout du lac.
«Faire (re)connaissance», petite, mais costaude, la première gay pride jurassienne!
«Exp.osez-vous», des nains queers (signés Plonk & Replonk) sèment la pagaille au milieu de l’exposition nationale.
Une mémorable parade à l’ombre de Valère et de Tourbillon qui a donné chaud au cul à la Joconde et aux fondamentalistes chrétiens.
«Amour sans frontière», un millénaire haut en couleur sur la place fédérale.
Première Pride en pays catho. On se souvient du chemin de croix jusqu’à Forum Fribourg sous un soleil de plomb.
Coup d’envoi du modèle itinérant des Pride romandes. Et un énorme succès, 10’000 personnes dans la rue, jusqu’au village du Flon.
La première marche des fiertés romandes, qui avait l’ambition de réunir la France voisine et le Val d’Aoste sous un jet d’eau multicolore. En fait de jet d’eau, ce fut la pluie. Trois mille personnes tout de même ont suivi les chars de la Place des Nations jusq’au défunt site d’Artamis.
Thèmes: Pride 

À lire également