L'église ouverte de St. Jakob am Stauffacher a accueilli plusieurs cérémonies oecuméniques en marge de la Gay Pride zurichoise.

Prêtres à la Gay Pride: l'évêque lâche du lest

De plus en plus contesté par les Eglises de son diocèse, Mgr Vitus Huonder est revenu sur sa décision d’interdire à ses vicaires de collaborer avec le Pride Festival de Zurich.

Le très controversé Mgr Vitus Huonder vient de lever l’interdiction faite aux prêtres catholiques de célébrer une cérémonie œcuménique dans le cadre du Zurich Pride Festival. Le prélat aurait concédé que l’affaire était uniquement du ressort de l’Eglise zurichoise. Satisfait de ce recul, le vicaire général du canton Josef Annen a défendu qu’en dépit des «différences de objectifs sociopolitiques existant entre l’Eglise et le Pride Festival», les «personnes attirées vers le même sexe sont, comme toutes les autres, appelées à vivre une vie épanouissante avec l’aide de Dieu.»

La célébration se déroulait depuis 2004 sans aucune polémique, en présence d’un pasteur réformé, d’un prêtre catholique-chrétien et d’un catholique romain. Au lendemain de l’événement de 2010, l’évêque auxiliaire avait toutefois sèchement condamné l’implication de l’Eglise dans le «contexte de propagande» de la Pride.

Menacé de révocation
Nommé en 2007, Huonder est décrit comme autoritaire et ultraconservateur. Il a notamment fâché l’Eglise zurichoise, la plus importante et la plus progressiste de son diocèse, en nommant le traditionnaliste Marian Eleganti évêque auxiliaire. Ce dernier a toutefois été rappelé à Coire il y a deux semaines. A Schwytz, il a aussi mis fin à la traditionnelle «messe des bouffons», une cérémonie très populaire de Carnaval à laquelle les fidèles assistaient costumés. Huonder a également engagé un bras de fer avec les Eglises cantonales sur la redistribution de l’impôt ecclésiastique. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ainsi les diocèses menacent-ils désormais de demander la révocation du prélat. Une mesure à laquelle ils ont renoncé in extremis la semaine dernière.

» Le site du Zurich Pride Festival (du 16 au 19 juin)

À lire également