La Chaux-de-Fonds

Bang! Bang!

mer 15 mai - sam 25 mai
Lausanne

Grande rencontre des parentalités queers

sam 27 avril - dim 28 avril
Genève
#Musique

Gaye Su Akyol

sam 18 mai, 20:30
Genève
#exposition

Ex-eroticis: Art et fierté du livre secret

ven 26 avril - ven 31 mai

Islamistes kurdes alarmés par la «légalisation» du mariage gay

L'égalité des sexes adoptée par le Parlement du Kurdistan irakien a semé la panique chez religieux, qui craignent une «propagation de l'immoralité».

Le gouvernement de la région irakienne semi-autonome du Kurdistan s’est vu contraint d’organiser une conférence de presse dimanche dernier pour faire tenter de calmer les esprits. Comme le rapporte le site de «Rudaw», un quotidien anglophone indépendant d’Erbil, les mouvements islamistes locaux sont en ébullition après que le Parlement a adopté une loi comprenant l’expression «égalité des sexes».

«Selon les informations que nous avons rassemblées, le terme implique que les femmes peuvent se marier avec des femmes et que les hommes peuvent faire de même avec des hommes. Ce n’est pas convenable pour une société musulmane», s’est alarmé le Mouvement islamique du Kurdistan, pendant que d’autres formations mettaient en garde contre l’application du droit à la polygamie pour les femmes. La panique s’est aussi emparée du ministère des Affaires religieuses, pour qui la loi risque de «propager l’immoralité» et de «détruire les familles».

Accès à l’éducation
Selon le parti majoritaire au Parlement, le texte est seulement censé favoriser l’égalité «en droits et en devoirs» des hommes et des femmes, ainsi que l’accès de ces dernières à la culture, à l’éducation et au sport. Cité par «Rudaw», le juriste Abdul-Salam Berwari estime que la polémique est née en partie de l’ambiguïté du mot rendant l’idée de «genre» ou de «sexe» en arabe, qui rend la notion d’égalité difficilement compréhensible à la plupart de ses concitoyens.