Monde

États-Unis: près de la moitié des jeunes LGBTIQ+ a pensé à mettre fin à ses jours

@Delia Giandeini on Unsplash

Une étude réalisée par une association de prévention du suicide chez les jeunes LGBTIQ+ met en avant la triste réalité de la santé mentale des jeunes queer aux USA.

L’association américaine Trevor Project vient de publier une étude réalisée auprès de 34’000 jeunes LGBTIQ+ et portant sur leur santé mentale. Il apparaît que près de 45% des personnes queer entre 13 et 24 ans ont eu des pensées suicidaires au cours de l’année 2021 et que près d’un jeune trans* ou non-binaire sur cinq à tenté de mettre fin à ses jours. En outre, 73% de ces jeunes ont rapporté souffrir d’anxiété et 58% de dépression. Parmi elleux, les jeunes racisé·e·x·s et celleux issu·e·x·s des milieux les plus modestes apparaissent les plus à risque de développer des difficultés psychologiques.

Le poids des discriminations ainsi que le manque de support parental mais également la pandémie de covid-19 et  le contexte socio-politique américain (législations anti-trans* et loi «don’t say gay» notamment) sont pointés du doigt. En outre, l’étude met en évidence un faible accès aux soins pour les jeunes souhaitant consulter un·e psychologue.

Si vous avez des idées suicidaires, en parler peut tout changer. Appelez le 147 (appel gratuit 24h/24) ou chattez avec des professionnel·le·x·s tous les jours de 18h30 à 22h30.

_________________
5 mai 2022   Thèmes: Étiquettes : ,

À lire également