Monde

Le CIO fait un pas vers les LGBT

Le Comité international olympique se dit prêt à repenser sa clause anti-discrimination dans le cadre du processus d’attribution des JO.

Dans un entretien relayé mardi par l’agence Reuters, le porte-parole du CIO s’est montré ouvert à l’ajout d’une clause contre les discriminations pour les villes candidates à l’accueil des Jeux olympiques. A l’avenir, elle pourrait empêcher les pays ayant des lois antigay de remporter l’organisation des JO. Mark Adams a reconnu que le Principe 6 de la Charte olympique, qui couvre toutes les formes de discrimination, «n’était pas spécifiquement discuté» sous l’angle des droits des personnes LGBT, «mais s’il y a un mouvement de soutien, il pourrait l’être», a-t-il ajouté.

Prenant la balle au bond, le réseau AllOut a exhorté tous les athlètes olympiques et les organisations des droits de l’homme à se joindre à son appel, déjà soutenu par le plongeur olympique Greg Louganis et plus de 56’000 membres d’AllOut partout dans le monde.

» www.allout.org/fr/actions/change-the-rules

_________________
19 février 2014   Thèmes: Étiquettes :

À lire également