Bars & Clubs

Danse Macabre

Fribourg, ven 29 mars, 22:00
Bars & Clubs

Bouge Ton Faro

Genève, sam 2 mars, 23:00
Bars & Clubs
#places à gagner

LSDXOXO

Neuchâtel, sam 16 mars, 23:00

Les pépites auditives de la pride

Les pépites auditives de la pride

Le soleil pointant timidement le bout de son nez, il est grand temps de ressortir ta casquette et tes lunettes. Pour accompagner au mieux cet été tant attendu, nous t’avons concocté une sélection 100% auditive. Dirige-toi vers ton spot favori, installe-toi confortablement, prends une grande respiration et profite de ce temps juste pour toi. Bonne écoute!  

Podcasts

 

Lesbien·nes au coin du feu (Manifesto XXI) 
Ici il s’agit de récits de femmes et personnes lesbiennes, bies, pans, seules en couple ou à plusieurs. Ce qu’on a aimé à travers ces témoignages, c’est rire, parfois pleurer, se remémorer nos propres histoires et en découvrir de nouvelles. C’est ça la force des représentations, ça parle aussi de nous! 

Les medusas, Les dates (RTS) 
Dans cet épisode paru à la fin du mois d’avril, vous partagerez les réflexions, les expériences, les rires, les doutes de Steph Silance et Julia face aux dates. Les medusas c’est des discussions en non mixité choisie pour parler de relations sociales, affectives et intimes dans la bienveillance et le fun. 

Brise-Glace, Dans la vie de Julie, réalisatrice de porno éthique (Le Temps) 
Julie a 30 ans, c’est une femme lesbienne qui vit dans le canton de Fribourg. Son métier: réalisatrice de porno éthique. Dans cet épisode de 30 minutes, on découvre comment Julie a découvert sa propre sexualité, ses désirs et par la suite son envie de raconter son propre imaginaire à travers le porno. Julie est membre du collectif romand Oil Production. 

Vous vous souviendrez de moi (Lucie Maria Bouillant)
Ce documentaire sonore en quatre épisodes vous embarque à la rencontre de Bernadette, de sa vie dans son appartement du XXe à Paris, où elle a vécu avec sa compagne, Yvonne, jusqu’à son décès en 2010. Elle nous parle aussi de leur vie à travailler dans des usines de la région parisienne, de l’absence, de vieillir, mais aussi, de la vie des femmes lesbiennes dans les années 50. À travers son récit et l’intime, Bernadette nous fait exister nous, les lesbiennes. 

Exposé·es, Ce que le sida a fait aux lesbiennes (Manifesto XXI et le Palais de Tokyo) 
Ce podcast prend racine au Palais de Tokyo à travers l’exposition conçue à partir de l’ouvrage d’Elisabeth Lebovici, Ce que le sida m’a fait. Art et activisme à la fin du XXe siècle. Cet épisode parle des luttes lesbiennes d’hier et d’aujourd’hui et du rôle de ces dernières dans la lutte contre le VIH/sida. 

LSD, la série documentaire, Sortir les lesbiennes du placard (France Culture) 
On écoute ou réécoute le sublime travail de Clémence Allezard sur l’invisibilisation des minorités, en particulier des lesbiennes. À travers ces quatre épisodes, on découvrira l’importance des représentations culturelles, notre histoire et celles de nombreuses femmes réduites au silence. Un bon coup de pied dans l’histoire classiste et hétérocentrée. 

Rose Valland, héroïne de l’ombre (France Culture) 
Rose Valland était une résistante qui a œuvré clandestinement pendant la Seconde Guerre mondiale à Paris pour protéger des œuvres d’art du pillage par les nazis. Grâce à cette série radiophonique, vous découvrirez comment elle a risqué sa vie pour protéger l’art moderne et permettre aujourd’hui encore de restituer des œuvres aux familles juives. Gros plus de ce récit historique, Rose Valland était lesbienne et ce fait n’a pas été invisibilisé. 

La soundtrack de l’été

Pas le temps de niaiser, l’été arrive: voici sa soundtrack. On commence avec douceur avec le nouveau single de The Japanese House, Boyhood, une ballade qui parle du sentiment du désir d’acceptation, à la fois de soi-même et des autres, et de la nécessité de trouver sa véritable identité. On continue avec If I Were a Fish de Corook et Olivia Barton, une chanson virale sur Tik Tok ce printemps. D’une chouceté absolue, la chanson est un hymne de célébration de ce qui nous rend uniques. 

Sinon, au rayon des cœurs brisés en réparation, on trouvera Silly Boy Blue avec Not a Friend ou encore MUNA avec One That Got Away. Une fois que ça ira un peu mieux, on écoutera Green Honda de RENEE, Fuck My Exes de Jules Paymer ou encore F U Goodbye de Peach PRC qui seront les chansons parfaites pour dire à votre ex d’aller se faire cuire un œuf. Et si on voit qu’on perd un peu le contrôle, il suffira de danser sur This Summer Really Hurt Us d’ALMA.

Pour toutes celleux qui sont en galère pour faire comprendre à leur crush qu’iels ont le feu au cul, on leur conseille Alone de Kim Petras et Nicki Minaj. Avec ça, plus aucun doute ne planera sur vos intentions. Et bon, si vous cherchez une approche un peu moins frontale, on vous propose plutôt Angel de Flavia.

Quand on se sentira d’humeur guerrière (par exemple avant la grève du 14 juin) on écoutera très très fort Mermaids de Florence + The Machine. Et ensuite, quand il sera temps de faire la fête, on mettra encore plus fort le remix de Joli Danger d’Aloïse Sauvage par Calling Marian.

Et pour finir, si vous adorez faire comme si vous étiez le personnage principal du film de votre propre vie (qui ne le fait pas?!), on propose Flicker de Donna Missal, Always Get This Way de The Aces ou encore Miami de Caroline Rose.

Voilà, bisous si consentis!