L'humeur d'Aymeric Dallinge

Zéro tolérance à la haine et la violence !

@Jon Tyson on Unsplash

En cette journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOT), le Pôle Agression et Violence condamne fermement le comportement violent et la déferlante de haine dont est victime Marius Diserens, coordinateur général au festival Les Créatives et conseiller communal à Nyon, sur Twitter.

Suite à la publication sur Twitter d’une photographie de Marius Diserens, étudiant en études genre à l’époque d’un tournage pour la RTS, une déferlante de commentaires et de posts haineux ont alimentés le réseau social en ce début de semaine. “Sans déconner comment protéger mes enfants de tous ces déséquilibrés et de leur propagande matin midi et soir ! Ils te feraient passer toi le mâle blanc hétéro pour une faille de la nature!”, “Vous avez raison, il est du genre à jouer au papa hippocampe.”, “C’est quoi ce truc ?! Un mignon ?”. 

C’est un florilège d’immondices adressé indirectement à Marius Diserens et venu inonder son quotidien depuis plusieurs jours.

Le Pôle Agression et Violence ne peut pas accepter cette violence et condamne fermement les propos injurieux et discriminants adressés à Marius Diserens. “Les personnes qui se cachent derrière des pseudonymes illustrent la lâcheté qu’est de s’en prendre à une personne sans raison apparente.” s’exprime Aymeric Dallinge, président du Pôle Agression et Violence.

“Cette situation est le reflet qu’il reste encore beaucoup de travail pour parvenir à ce que les personnes LGBTIQ+ se sentent respectées et en sécurité.” complète Aymeric Dallinge. La journée du 17 mai prend tout son sens, une fois de plus, et rappelle l’importance de maintenir les programmes de sensibilisation.

Nous souhaitons apporter tout notre soutien et notre bienveillance à Marius Diserens. Nous savons combien il est violent d’être confronté à une vague de haine comme celle-ci. Son travail au quotidien est précieux et nous avons besoin de représentativités positives qui viennent nuancer les masculinités toxiques. La lutte est permanente et il faut faire preuve de beaucoup de force pour maintenir sa position face aux injonctions auxquelles nous sommes confronté·e·x·s quotidiennement. La parole de Marius est un chant d’espoir pour de nombreuses personnes. Nous lui exprimons notre sincère gratitude pour son engagement et l’invitons à ne pas passer sous silence la violence vécue.

Pour plus d’informations: 

Aymeric Dallinge, Président

076 804 68 93, aymeric.dallinge@association-pav.ch

_________________
17 mai 2022   Thèmes: Étiquettes : , ,

À lire également